Go to Contents Go to Navigation
Vidéos

SEOUL, 27 fév. -- La Corée du Sud a annoncé jeudi un autre bond du nombre de nouvelles infections au Covid-19 et d'autres cas devraient être identifiés à Daegu, ville la plus touchée par le nouveau coronavirus, et dans les régions voisines dans un contexte où les autorités ont commencé à tester plus de 210.000 fidèles de l'église Shincheonji de Jésus au centre de la propagation rapide du virus.

Un bond de 334 nouveaux cas a porté le total des infections dans le pays à 1.595, selon les Centres coréens pour le contrôle et la prévention des maladies (KCDC)

Un patient de 74 ans, lié à la branche de Shincheonji à Daegu, est décédé d'une insuffisance respiratoire plus tôt dans la journée, portant le bilan des décès dans le pays à 13.

Plus de la moitié des cas nouvellement rapportés concernent la branche de l'église en question à Daegu

Sur les 334 cas additionnels, 307 ont été signalés à Daegu, à 300 km au sud-est de Séoul, et quatre dans la province du Gyeongsang du Nord. Les nombres de cas d'infection à Daegu et dans la province du Gyeongsang du Nord s'élèvent respectivement à 1.017 et 321.

D'autres provinces et grandes villes ont aussi rapporté de nouveaux cas d'infection alors que Séoul en a déclaré six, ont fait savoir les KCDC dans un communiqué.

Signe alarmant d'une plus grande diffusion du virus en Corée du Sud, les nombres de cas à Séoul et Busan, la deuxième ville du pays, ont atteint 55 et 58, respectivement.

Depuis le relèvement du niveau d'alerte contre le virus à «rouge» (critique), le niveau le plus élevé, les autorités sanitaires cherchent à endiguer la diffusion du virus à Daegu, l'épicentre de l'épidémie dans le pays, et dans le Gyeongsang du Nord.

Des experts ont estimé que le nombre de cas confirmés devrait encore augmenter alors que les autorités sanitaires ont commencé à tester les plus de 210.000 membres de Shincheonji au centre de la propagation rapide du virus vers les autres provinces.

La Corée du Sud a confirmé son premier cas de nouveau coronavirus impliquant une Chinoise originaire de Wuhan, l'épicentre de l'épidémie, le 20 janvier, mais la vitesse de propagation du virus n'avait pas été alarmante jusqu'au 17 février, quand une femme de 61 ans, liée à la branche de Shincheonji à Daegu, a été testée positive au virus.

Le vice-ministre de la Santé, Kim Gang-lip, a déclaré lors d'un point de presse que les autorités devraient finir les tests de dépistage sur les membres de Shincheonji à Daegu dans deux ou trois jours. Jusqu'à présent, environ 1.300 fidèles, qui présentaient des symptômes, ont subi des tests, a dit Kim.

Un total de 114 personnes, dont 10 membres du personnel médical, ont été diagnostiqués avec le virus à l'hôpital Daenam dans le comté de Cheongdo, juste au sud de Daegu. Plus de la moitié des cas mortels du pays sont liés à l'hôpital où la plupart des patients souffrent d'une maladie mentale.

Kim a indiqué que le gouvernement transférerait 60 patients de l'hôpital vers un autre à Séoul pour de meilleurs traitements.

Malgré la grande hausse du nombre de cas confirmés ces derniers jours, le gouvernement a réitéré qu'il ne prévoyait pas d'étendre l'interdiction d'entrée pour les étrangers en provenance d'autres provinces chinoises.

La Corée du Sud interdit l'entrée aux étrangers arrivant de la province du Hubei, en Chine, où se trouve Wuhan.

Une pétition demandant au président Moon Jae-in d'élargir l'interdiction d'entrée à d'autres provinces chinoises a obtenu plus de 700.000 signatures.

En parallèle, le groupe religieux en question a fait savoir que 833 de ses 1.848 membres qui ont été testés à Daegu ont été confirmés comme ayant été contaminés jusqu'à mercredi. Pas moins de 7.446 autres fidèles à Daegu attendent de passer des tests, a-t-elle ajouté.

Face à la détérioration de la situation, le département d'Etat américain a conseillé les Américains de ne pas voyager en Corée du Sud. Le président américain Donald Trump a déclaré que ce n'était pas le bon moment pour imposer de nouvelles restrictions de voyage à la Corée du Sud mais Washington pourrait le faire «à un bon moment».

Dans un communiqué conjoint publié jeudi, les armées sud-coréenne et américaine ont décidé de reporter leurs exercices militaires conjoints annuels dans la péninsule coréenne sur fond de propagation du virus.

En dépit des inquiétudes selon lesquelles l'économie sud-coréenne sera affectée plus fortement par le virus, la Banque de Corée (BOK) a maintenu son taux directeur inchangé mais a étendu ses programmes de prêt de 5.000 milliards de wons (4,1 milliards de dollars) à 30.000 milliards de wons afin d'assurer des liquidités.

La Corée du Sud a libéré jusqu'à jeudi matin 24 patients guéris complètement qui avaient été infectés par le coronavirus, ont annoncé les KCDC.

Le nombre de personnes actuellement en observation est de 21.097, ont-ils ajouté. Le pays a testé un total de 56.395 cas suspects, dont 35.298 ont été testés négatifs.

(Yonhap)

(FIN)

Les vidéos les plus vues
Accueil Haut de page