Go to Contents Go to Navigation
Vidéos

SEOUL, 25 mars -- Les Forces américaines en Corée du Sud (USFK) ont commencé ce mercredi à informer quelque 5.000 employés sud-coréens qu'ils devraient prendre un congé sans solde à partir du mois prochain, ont fait savoir des officiels dans un contexte où les discussions sur le partage des coûts de la défense entre les deux pays restent au point mort.

Les deux parties sont en négociation sur le nouvel Accord sur les mesures spéciales (SMA) pour déterminer combien Séoul devra payer cette année pour le stationnement des 28.500 soldats américains. Les salaires d'environ 9.000 employés sud-coréens sont aussi financés en vertu de cet accord.

La dernière série de négociations a eu lieu la semaine dernière mais les deux parties ne sont pas parvenus à réduire leurs divergences.

L'USFK a averti que le congé sans solde débuterait le 1er avril à moins qu'un nouvel accord sur le partage des coûts ne soit conclu à temps.

Mercredi, l'USFK a commencé à envoyer une note à 4.500-5.000 employés coréens, a indiqué un officiel.

Dans la note, le département de l'Armée des Etats-Unis a indiqué que «les raisons des congés restent valides». Durant la période de congés, les employés «ne pourront servir en tant que bénévoles non payés, devront rester à l'écart de leur lieu de travail et se verront interdire d'exécuter toute obligation liée au travail», selon la lettre.

L'USFK a confirmé la distribution de la note sans préciser le nombre exact d'employés concernés par les congés sans solde.

Durant les dernières discussions sur les coûts de la défense, la Corée du Sud avait proposé de conclure un accord parallèle pour traiter d'abord la question des salaires mais les Etats-Unis ont rejeté cette idée car une telle démarche pourrait reporter davantage la conclusion d'un accord global, selon le négociateur en chef de Séoul, Jeong Eun-bo.

Plus tôt, le département de la Défense des Etats-Unis avait déclaré qu'il financerait les salaires des principaux employés sud-coréens qui fournissent des services pour la vie quotidienne, la santé, la sécurité et autres soutiens essentiels.

En signe de protestation, le syndicat des employés coréens de l'USFK a tenu aujourd'hui une conférence de presse à Séoul, appelant à la révision des règles de l'accord sur le partage des coûts de la défense et à un système plus étendu afin de mieux garantir leurs droits.

Depuis septembre dernier, les deux pays ont tenu sept séries de discussions sur le SMA. Les Etats-Unis demandent toujours une forte hausse de la contribution financière de Séoul pour l'USFK à quelque 4 milliards de dollars, tandis que Séoul aurait exprimé sa volonté de payer plus que sa précédente proposition d'une augmentation d'environ 10%.

(Yonhap)

(FIN)

Les vidéos les plus vues
Accueil Haut de page