Go to Contents Go to Navigation
Vidéos

Coronavirus : les médias nord-coréens conseillent d'éviter les endroits peuplés

25.03.2020 à 22h17 replay time01:41

Regarder la prochaine

SEOUL, 25 mars -- La Corée du Nord a déconseillé ce mercredi à sa population de se rendre dans des zones très fréquentées, affirmant que le nouveau coronavirus (Covid-19) peut être transmis par voie oculaire.

Présentant une étude médicale menée à l'étranger, le Rodong Sinmun, le quotidien du Parti du Travail, a exhorté à la distanciation sociale, le virus Covid-19 s'étant avéré plus contagieux que ce que l'on pensait jusqu'alors.

«Il y a un risque de transmission du coronavirus par les yeux... le système respiratoire n'est pas la seule voie par laquelle le nouveau coronavirus peut se propager», explique le journal, qui a conseillé au personnel médical de porter des lunettes de protection lors du traitement des patients.

Le journal a également souligné la nécessité d'éviter de faire la queue dans les magasins ou d'aller dans des endroits bondés.

Uriminzokkiri, un organe de propagande, a signalé que toutes les frontières, y compris les voies terrestres, maritimes et aériennes ont été fermées de manière préventive et que des mesures strictes ont été mises en œuvre pour empêcher la propagation du virus.

«Les mesures d'urgence de prévention des épidémies mises en œuvre par notre parti et le gouvernement sont des mesures préventives et décisives très fiables qui assurent la survie et la sécurité de notre peuple», selon Uriminzokkiri.

L'Agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA) a pour sa part publié un rapport sur les soins spéciaux apportés aux femmes enceintes mises en quarantaine dans les provinces, tels que la livraison d'aliments nutritifs.

La Corée du Nord a fermé tous les points d'entrée pendant près de deux mois, bien qu'elle ait affirmé à plusieurs reprises qu'elle ne comptait aucun cas confirmé de Covid-19.

On craint toutefois que la Corée du Nord ne soit vulnérable, car elle partage une longue et poreuse frontière avec la Chine, d'où le virus est originaire, et manque de fournitures médicales et d'infrastructures essentielles pour tester et traiter les personnes infectées.

(Yonhap)

(FIN)

Les vidéos les plus vues
Accueil Haut de page