Go to Contents Go to Navigation
Vidéos

SEOUL, 03 avr. -- La Corée du Sud devrait prolonger sa campagne de distanciation sociale dans un contexte d'augmentation continue des infections de groupe et des cas importés de nouveau coronavirus (Covid-19).

Le gouvernement a lancé cette campagne de deux semaines le 22 mars, exhortant les gens à garder une distance de sécurité les uns par rapport aux autres, à repousser toutes les réunions, éviter les foules et travailler à domicile afin de minimiser les contacts.

La campagne doit se terminer dimanche mais des responsables ont laissé entendre qu'elle pourrait être prolongée, étant donné l'apparition de nouveaux cas de Covid-19 dans le pays.

Le gouvernement prévoit d'annoncer sa décision samedi après une réunion sur le thème du coronavirus, dirigée par le Premier ministre Chung Sye-kyun, ont déclaré les responsables.

Tout en reconnaissant la lassitude croissante de la population face à la campagne de distanciation sociale, Chung a déclaré jeudi qu'un relâchement pourrait entraîner une augmentation des cas alors que le virus se propage à une vitesse sans précédent à travers le monde.

Le ministère de l'Education a décidé mardi de repousser à nouveau la réouverture des écoles et de proposer des cours en ligne. L'ouverture des jardins d'enfants et des garderies a été reportée indéfiniment.

Le plan initial du gouvernement était d'assouplir les mesures de distanciation sociale la semaine prochaine et d'adopter une approche plus durable pour gérer le virus en maintenant une vigilance stricte tout en permettant à la population de reprendre une vie normale.

Des responsables du gouvernement discutent avec des experts de la santé de la manière de trouver un équilibre.

La Corée du Sud a signalé 86 nouveaux cas de Covid-19 vendredi, ce qui porte le nombre total d'infections dans le pays à 10.062, dont 174 décès.

«Il est important que les gens continuent à pratiquer une distanciation sociale intensive tout au long du week-end et évitent les rassemblements dans des lieux fermés», a déclaré Yoon Tae-ho, directeur général de la politique de santé publique au ministère de la Santé, lors d'un point de presse.

(Yonhap)

(FIN)

Les vidéos les plus vues
Accueil Haut de page