Go to Contents Go to Navigation
Vidéos

SEOUL, 13 mai -- La compagnie aérienne Korean Air Lines Co. a déclaré ce mercredi qu'elle allait vendre pour 1.000 milliards de wons (820 millions de dollars) d'actions afin de faire face à la crise causée par la pandémie de nouveau coronavirus (Covid-19).

Cette vente d'actions est l'une des options que Korean Air a étudiées pour lever les capitaux nécessaires pour surmonter la crise, a indiqué la compagnie dans un communiqué.

Les actionnaires du plus grand transporteur aérien du pays pourront acheter 79 millions d'actions au prix unitaire de 12.600 wons. Les nouvelles actions seront cotées en bourse le 29 juillet, selon le communiqué.

La société mère de Korean Air, Hanjin KAL Corp, prévoit de tenir une réunion du conseil d'administration jeudi pour décider d'injecter ou non 300 milliards de wons dans la compagnie. Hanjin détient 29,96% des parts de Korean Air.

Korean Air propose actuellement 55 vols par semaine sur 13 lignes internationales, ce qui représente une forte baisse par rapport aux plus de 900 vols sur 110 lignes long-courriers avant que le secteur aérien ne soit touché par l'épidémie de coronavirus. À partir de juin, 146 vols sur 32 lignes internationales seront proposés.

La compagnie a suspendu plus de 90% des vols sur les lignes internationales depuis fin mars, un nombre croissant de pays ayant fermé leurs frontières ou ayant pris d'autres mesures pour restreindre l'arrivée des passagers.

Korean Air prévoit de reprendre ses vols sur 19 lignes internationales le 1er juin. Le premier transporteur du pays s'efforce de compenser la forte baisse de la demande de transport de passagers par une augmentation de la demande de transport de fret.

Ces routes comprennent Washington, D.C., Seattle, Vancouver, Toronto, Francfort, Singapour, Pékin et Kuala Lumpur.

Dans le cadre de ses mesures d'autosauvetage, Korean Air a fait en sorte que 70% de ses 20.000 employés prennent un congé payé de six mois à compter du 16 avril. La société vend également des actifs non essentiels pour se procurer de l'argent.

Korean Air a demandé la semaine dernière au Crédit Suisse de lui fournir des services de conseil sur la réorganisation de ses unités commerciales en échange d'une injection de capital prévue de 1.200 milliards de wons de la part de deux prêteurs d'Etat, la Banque de développement de Corée et la Banque d'import-export de Corée.

L'entreprise a nié avoir choisi le Crédit Suisse comme responsable de la vente de certaines de ses unités commerciales afin de lever des capitaux.

Korean Air envisagerait de vendre des unités impliquant les repas à bord et l'entretien, la réparation et l'exploitation (MRO), ainsi que des actifs immobiliers. Les banques créancières veulent que la compagnie aérienne soumette ses mesures d'autosauvetage dans le courant du mois.

L'entreprise devrait annoncer de mauvais résultats financiers dans le courant de la semaine pour le premier trimestre.

Pour l'ensemble de l'année 2019, ses pertes nettes se sont élevées à 624,87 milliards de wons, contre 185,65 milliards de wons un an plus tôt, en raison de la faiblesse du won et de la baisse de la demande.

Ses emprunts nets ont atteint 15.490 milliards de wons, avec un ratio dettes/fonds propres de 871% en 2019. Cette année, les analystes s'attendent à ce que les emprunts passent à près de 17.000 milliards de wons, avec un ratio d'endettement de 1.300 %, en raison de l'impact de l'épidémie de coronavirus.

Les actions de Korean Air ont chuté mercredi de 0,6% à 18.200 wons, son transporteur à bas prix Jin Air Co. a baissé de 1,8% à 9.800 wons et Hanjin KAL a chuté de 13% à 11.800 wons.

(Yonhap)

(FIN)

Les vidéos les plus vues
Accueil Haut de page