Go to Contents Go to Navigation
Vidéos

SEOUL, 20 mai -- La Corée du Sud a enregistré le nombre de cas additionnels de nouveau coronavirus (Covid-19) le plus élevé en neuf jours ce mercredi sur fond d'apparition d'infections de masse dans un centre hospitalier à Séoul et de hausse constante de cas liés à des discothèques d'Itaewon.

Le bond de nouveaux cas a mis les autorités sanitaires en alerte plus élevée face à la possibilité d'une plus grande diffusion communautaire du virus alors que les élèves en dernière année de lycée ont commencé à retourner à l'école plusieurs mois après la fermeture de leurs portes à cause de la pandémie.

Le pays a ajouté 32 nouvelles contaminations, portant le nombre total de cas à 11.110, selon les Centres coréens pour le contrôle et la prévention des maladies (KCDC). Sur les nouveaux cas détectés mardi, 24 étaient des infections locales.

Les nouvelles infections quotidiennes sont montées à leur plus haut niveau depuis le 11 mai, jour où ce chiffre a atteint 35.

Les craintes sur un autre cluster d'infections ont émergé dans un contexte où quatre infirmières du Samsung Medical Center, l'un des plus grands centres hospitaliers du pays, ont été infectées par le Covid-19.

Les autorités sanitaires ont déclaré que d'autres cas concernés devraient apparaître, car les itinéraires des transmissions restent inconnus.

Un traçage se déroule actuellement pour déterminer si l'hôpital est à l'origine de ces infections. Une enquête est en cours sur 623 personnes qui sont entrées en contact avec les infirmières contaminées.

Les cas liés aux discothèques du quartier d'Itaewon à Séoul, connu pour sa vie nocturne, ont continué à croître. Le nombre total de cas concernés a atteint 187 mardi.

Les autorités sanitaires resteront vigilantes pour éviter une plus grande diffusion communautaire quand d'autres écoles rouvriront durant les semaines à venir.

Le ministère de l'Education voulait rouvrir des écoles comme prévu sur fond de ralentissement des infections liées à Itaewon.

La Corée du Sud s'est tournée le 6 mai vers un régime de «quarantaine dans la vie quotidienne» pour permettre à sa population de mener des activités sociales et économiques tout en respectant les règles de quarantaine.

Par ailleurs, le pays a ajouté huit autres cas importés mais aucun décès additionnel, maintenant le bilan de cas mortels à 263. Le taux de mortalité est de 2,37%.

Le nombre total de personnes ayant quitté l'hôpital après un rétablissement complet s'est élevé à 10.066, en hausse de 128 par rapport à la veille.

Le pays avec plus de 50 millions d'habitants a effectué 776.433 tests depuis le 3 janvier, dont 10.859 la veille.

(Yonhap)

(FIN)

Les vidéos les plus vues
Accueil Haut de page