Go to Contents Go to Navigation
Vidéos

Femme de réconfort : le Parquet perquisitionne le bureau de l'organisation pour les droits des victimes

20.05.2020 à 22h37 replay time01:32

Regarder la prochaine

SEOUL, 20 mai -- Le Parquet a perquisitionné ce mercredi le bureau du Conseil coréen pour la justice et la mémoire, une organisation pour les droits des victimes de l'esclavage sexuel perpétré pendant la Seconde Guerre mondiale, soupçonné d'avoir détourné des fonds donnés aux victimes.

Le Parquet du district Ouest de Séoul a ouvert une enquête suite aux allégations selon lesquelles l'organisation dirigée par Yoon Mee-hyang, députée récemment élue du Parti plateforme, un parti affilié au Parti démocrate au pouvoir, aurait détourné des donations pour les «femmes de réconfort».

L'affaire a fait surface quand Lee Yong-soo, une victime de l'esclavage sexuel perpétré par l'armée impériale japonaise, a déclaré que les dons publics destinés aux victimes n'étaient pas dépensés de manière transparente.

Une plainte a été déposée par une association contre cette organisation pour détournement de fonds et fraude et plusieurs associations l'accusent aussi d'abus de confiance et d'autres irrégularités financières concernant les transactions immobilières de Yoon et l'argent donné lors des funérailles d'une victime.

(Yonhap)

(FIN)

Les vidéos les plus vues
Accueil Haut de page