Go to Contents Go to Navigation
Vidéos

Moon confiant dans la perspective de puissance numérique de la Corée du Sud

21.05.2020 à 15h42 replay time01:37

Regarder la prochaine

SEOUL, 21 mai -- Le président Moon Jae-in a souligné ce jeudi la nécessité de sauvegarder les emplois et l'écosystème industriel face à la crise liée au nouveau coronavirus (Covid-19), s'exprimant lors d'une réunion de groupe avec des chefs d'entreprise tenue à l'Association coréenne du commerce international (KITA) dans le sud de Séoul.

Moon a souligné que la Corée du Sud a su transformer les crises en opportunités. Lors de la crise financière de 1997, le gouvernement a favorisé l'industrie des technologies de l'information et a promu le secteur de la croissance verte en réponse à la crise financière mondiale il y a environ une décennie, a-t-il déclaré.

«Je suis convaincu que la Corée du Sud renaîtra en tant qu'acteur puissant à l'ère de l'économie numérique en surmontant la crise industrielle provoquée par le (nouveau) coronavirus» sur la base des efforts concertés du gouvernement, des entreprises et du peuple, a-t-il déclaré au début de la session.

Parmi les participants figuraient les PDG de grandes entreprises dans des secteurs majeurs tels que l'aviation, la construction navale, l'automobile, les machines et la communication ainsi que des représentants de lobbies.

Le chef de l'Etat a mis en avant l'importance de protéger les emplois et «l'ensemble de l'écosystème industriel» avec un esprit de réussite.

Il a réaffirmé la volonté de mettre en place rapidement un New Deal à la coréenne, qui se concentre sur deux domaines : les projets numériques et verts.

Moon a fait savoir que le gouvernement intensifiait ses efforts pour soutenir la main-d'œuvre qualifiée dans de nouvelles industries, notamment l'intelligence artificielle, les mégadonnées, les drones, la chaîne de blocs, la bio-santé, les navires intelligents et les véhicules du futur.

Le gouvernement les aidera à participer à des programmes de recherche conjoints avec des universités, des instituts de recherche et des entrepreneurs mondiaux, a-t-il ajouté.

(Yonhap)

(FIN)

Les vidéos les plus vues
Accueil Haut de page