Go to Contents Go to Navigation
Vidéos

SEOUL, 26 mai -- La politique «sans masque, pas d'embarquement» pour les autobus et taxis se déroule sans accroc au premier jour de son lancement alors que la poursuite de l'épidémie de nouveau coronavirus (Covid-19) à Séoul et dans sa région voisine a poussé la population à porter un masque de protection.

Depuis ce mardi, les conducteurs d'autobus et de taxis sont obligés de porter un masque de protection dans le cadre des mesures de quarantaine renforcées contre le virus et ils sont autorisés à limiter ou à refuser l'embarquement des passagers qui n'en portent pas.

Comme il n'y a pas de loi locale fournissant un fondement juridique pour réglementer l'utilisation des transports en commun sans masque, le gouvernement a temporairement allégé une clause interdisant aux chauffeurs de refuser les passagers.

La plupart des usagers semblent avoir suivi la nouvelle directive à Séoul dès le premier jour de son application.

Dans les autobus reliant le centre de Séoul et les quartiers résidentiels voisins, tous les passagers ont porté un masque.

Quelques passagers aux arrêts de bus ont baissé leur masque afin de faciliter la respiration, puis ils l'ont porté correctement lors de l'embarquement.

«Je n'ai demandé à aucun passager de mettre son masque», a déclaré un chauffeur de bus. «Ces derniers temps, la plupart des citoyens portaient déjà un masque dans les autobus.»

Les situations étaient similaires dans les taxis. Les personnes dans et hors des taxis ont toutes porté un masque.

«Je porte évidemment un masque de protection quand je suis dans un taxi car je ne veux pas inquiéter le chauffeur», a dit un employé de bureau âgé de 34 ans, seulement identifié par son nom de famille Jung, qui se rend à son bureau en taxi tous les jours.

«En même temps, tous les conducteurs de taxi que j'ai rencontré au cours des deux ou trois derniers mois portaient tous un masque de protection», a indiqué Jung.

Les mesures renforcées sont également appliquées dans les métros. Plus tôt ce mois-ci, la ville de Séoul avait annoncé qu'elle rendrait obligatoire le port du masque dans le métro de la capitale aux heures de pointe.

En vertu de la mesure, les passagers devront mettre un masque de protection lorsque le nombre de passagers dépasse 150% de la capacité normale du métro.

Des masques chirurgicaux sont disponibles dans des distributeurs automatiques, points de ventes et supérettes situés dans les stations de métro.

Les mesures renforcées interviennent sur fond d'augmentation des transmissions liées aux discothèques du quartier multiculturel d'Itaewon à Séoul.

Plus de 200 cas liés à Itaewon ont été rapportés, dont un chauffeur de taxi à Incheon.

Neuf conducteurs d'autobus et 12 chauffeurs de taxi ont été infecté au Covid-19 jusqu'à présent.

La Corée du Sud a signalé 19 nouveaux cas ce mardi, portant le nombre total d'infections à 11.225.

(Yonhap)

(FIN)

Les vidéos les plus vues
Accueil Haut de page