Go to Contents Go to Navigation
Vidéos

SEOUL, 26 mai -- La Chine a partagé des informations avec la Corée du Sud sur sa volonté de faire adopter une loi controversée sur la sécurité à Hongkong, a déclaré ce mardi un responsable de l'ambassade chinoise, afin semblerait-il d'obtenir le soutien de Séoul.

Le projet de loi, qui viserait à affermir le contrôle de Pékin sur le territoire semi-autonome, a suscité des craintes de la part de Washington et des défenseurs de la démocratie, qui craignent que la loi n'érode l'autonomie et les libertés civiles de Hongkong.

«(La Chine) a partagé des informations sur la législation relative à la sauvegarde de la sécurité à Hongkong avec le gouvernement sud-coréen et d'autres secteurs par le biais d'un canal diplomatique», a déclaré le responsable à l'agence de presse Yonhap par téléphone.

«Pékin a partagé le contenu de la législation avec le ministère sud-coréen des Affaires étrangères suite à l'ouverture le 22 mai de l'Assemblée populaire nationale chinoise», a ajouté la source.

La proposition interdirait la subversion, la sécession ou la trahison et permettrait au gouvernement central d'établir des bases de sécurité à Hongkong, ce qui pourrait porter atteinte au principe «un pays, deux systèmes» de la Chine.

L'apparente volonté de la Chine de rechercher le soutien de la Corée du Sud place Séoul dans une position délicate, puisque Washington s'oppose à la proposition menaçant de révoquer les privilèges commerciaux spéciaux de Hongkong.

Ce projet de loi intervient dans un contexte de rivalité croissante entre Washington et Pékin sur les questions du commerce, de la technologie et de la sécurité. Les tensions entre les deux grandes puissances se sont intensifiées alors que les Etats-Unis promeuvent leur Réseau de prospérité économique, une initiative visant à diversifier les chaînes d'approvisionnement mondiales hors de Chine.

Devant de tels défis géopolitiques, la ministre des Affaires étrangères, Kang Kyung-wha, prévoit d'organiser une réunion inter-agences jeudi pour discuter des solutions diplomatiques permettant de faire face à une situation géopolitique de plus en plus alambiquée.

(Yonhap)

(FIN)

Les vidéos les plus vues
Accueil Haut de page