Go to Contents Go to Navigation
Vidéos

SEOUL, 27 mai -- Les garde-côtes sud-coréens ont arrêté un ressortissant chinois qui est entré illégalement dans le pays à bord d'une embarcation de petite taille la semaine dernière, ont indiqué ce mercredi les autorités.

L'homme de 43 ans a été arrêté mardi dans la ville de Mokpo, dans le sud-ouest du pays, selon les garde-côtes de Taean, six jours après que lui et cinq de ses compatriotes soient arrivés dans la ville de Taean sans être détectés à bord d'un bateau de 1,5 tonne, puis qu'ils se soient enfuis.

Le bateau a été retrouvé abandonné dimanche. Les garde-côtes et l'armée ont initialement pensé que des espions nord-coréens auraient pu utiliser le bateau.

«Tous ceux qui se trouvaient à bord du bateau seraient des ressortissants chinois», a déclaré un enquêteur, ajoutant que les autorités recherchent les personnes restantes et examinent leurs raisons pour être entrés dans le pays ainsi que des liens possibles avec des affaires criminelles, entre autres.

L'homme qui a été attrapé mardi a séjourné légalement en Corée du Sud pendant un an jusqu'en juillet 2012 puis est resté illégalement dans le pays jusqu'en avril 2015, quand il a été expulsé après avoir été arrêté pour conduite sans permis.

L'état-major interarmées a déclaré plus tôt que les chances semblent faibles que cette affaire ait un rapport avec des activités d'espionnage, bien qu'une enquête soit en cours pour déterminer s'il y a eu des failles dans la sécurité.

Des images de vidéosurveillance ont montré des personnes quittant le bateau. A l'intérieur de l'embarcation se trouvaient des vêtements, des restes de nourriture et d'autres objets qui semblent avoir été fabriqués en Chine, ont déclaré les autorités.

(Yonhap)

(FIN)

Les vidéos les plus vues
Accueil Haut de page