Go to Contents Go to Navigation
Vidéos

SEOUL, 28 mai -- La Corée du Sud a rapporté le plus grand nombre de cas supplémentaires de nouveau coronavirus (Covid-19) en presque deux mois du fait des infections de masse issues d'un centre logistique dans une ville située juste à l'ouest de Séoul, alors que davantage de cas connexes devraient apparaître dans la zone métropolitaine de la capitale.

Le pays a déclaré 79 nouvelles contaminations, dont 68 locales, portant le nombre total de cas à 11.344, selon les Centres coréens de contrôle et de prévention des maladies (KCDC).

Il s'agissait de la plus forte hausse quotidienne en 53 jours.

Ce rebond est principalement attribuable aux infections de masse dans un centre logistique de Bucheon. Jusqu'à présent, un total de 69 cas ont été détectés dans l'établissement géré par l'opérateur d'e-commerce du pays Coupang Inc.

Sur les infections nouvellement ajoutées, un total de 67 cas ont été rapportés dans la zone métropolitaine de Séoul, y compris la province voisine du Gyeonggi.

Les autorités sanitaires craignent que l'apparition de cas liés au centre logistique de Coupang se poursuive dans un contexte où les tests sont menés actuellement sur pas moins de 4.000 cas potentiels.

Jusqu'à présent, elles ont effectué des tests sur environ 3.500 personnes en relation avec le cluster, dont 2.800 d'entre elles ont été testées négatives au virus, alors que les autres attendent les résultats.

Les enquêtes initiales ont révélé que le centre logistique n'avait pas respecté les directives de base, dont le maintien de la distance entre les employés dans sa cantine. Les autorités examinent actuellement le lien entre les cas détectés dans le centre et à Itaewon.

Les autorités sanitaires examinent aussi une autre plateforme de distribution de Coupang, à Goyang, au nord de Séoul, où un employé a été testé positif.

En tenant compte du fait qu'il y a plusieurs travailleurs à temps partiel dans les centres logistiques, les autorités sanitaires demandent à ce type d'installations dans tout le pays de suivre tous les visiteurs.

Elles projettent d'inspecter 1.321 centres logistiques et 82 terminaux de livraison afin de vérifier leurs mesures de quarantaine contre la propagation du virus.

Après avoir contrôlé la diffusion communautaire avec succès grâce à la distanciation sociale stricte et aux tests rapides, le pays est confronté à un plus large cluster dans la capitale. Jusqu'à mercredi midi, un total de 259 cas sont liés à des discothèques et bars d'Itaewon.

La Corée du Sud a connu une fluctuation du nombre de nouveaux cas mais les infections quotidiennes ont généralement baissé après avoir été de 81 le 5 avril. Le chiffre est tombé même jusqu'à deux plus tôt ce mois-ci avant que le cluster d'Itaewon, à Séoul, émerge au début de ce mois-ci.

Le pays, qui a rapporté le premier cas de Covid-19 impliquant une Chinoise le 20 janvier, a subi un pic de 909 cas additionnels fin février.

Plus tôt ce mois-ci, Séoul a assoupli ses directives de distanciation sociale. Les élèves, dont ceux de maternelle, retournent actuellement à l'école de manière progressive.

Toutefois, les autorités sanitaires ont laissé entendre que le pays pourrait reprendre le régime de distanciation sociale stricte, si le nombre moyen d'infections quotidiennes dépasse la barre des 50 pendant une période donnée, le seuil pour retourner aux mesures de quarantaine strictes.

«Nous ne pouvons pas prendre une décision sur la base d'un seul chiffre pour un jour», a dit le vice-ministre de la Santé et des Affaires sociales, Kim Ganglip, durant une conférence de presse. «Si nous sommes capables de traiter les nouveaux patients avec notre système médical, il n'y aura pas de grand bénéfice (à retourner au régime de distanciation sociale).»

Kim a déclaré toutefois que la Corée du Sud continuerait à garder un œil sur le dernier rebond de nouvelles infections.

La Corée du Sud n'a signalé aucun décès supplémentaire ce jeudi, maintenant le nombre de ses cas mortels à 269. Le taux de mortalité a été de 2,37%.

Le nombre total de personnes ayant quitté l'hôpital après un rétablissement complet s'est élevé à 10.340, soit 45 de plus que la veille.

Le nombre de cas importés, qui était un élément préoccupant pour la lutte de la Corée du Sud contre le Covid-19, a augmenté de 11. Jusqu'à présent, le nombre de cas de même type a atteint 1.232, dont la plupart sont des ressortissants sud-coréens.

Le pays a effectué 15.790 tests additionnels mercredi, portant le nombre total de personnes ayant été testées à 868.666.

Depuis la fin d'avril, la Corée du Sud oblige ceux qui violent l'ordre de se mettre en auto-quarantaine à porter un bracelet électronique permettant de les localiser. Elle a déclaré qu'un total de 74 bracelets avaient été installés jusqu'à présent.

(Yonhap)

(FIN)

Les vidéos les plus vues
Accueil Haut de page