Go to Contents Go to Navigation
Vidéos

Le gouvernement propose un budget additionnel sans précédent pour lutter contre la pandémie

SEJONG, 03 juin -- La Corée du Sud a proposé ce mercredi un autre budget supplémentaire d'une valeur de 35.300 milliards de wons (29 milliards de dollars) pour aider les industries clés dans ce contexte de pandémie de nouveau coronavirus (Covid-19) et protéger les emplois.

Le budget additionnel d'une taille inédite, qui doit être approuvé par l'Assemblée nationale, augmentera le montant consacré aux mesures incitatives du pays à 270.000 milliards de wons alors que le gouvernement a renforcé ses réponses budgétaires et monétaires face à la pandémie.

Le troisième budget du genre fait suite à celui de 12.200 milliards de wons dressé en avril pour financer les aides d'urgence pour les ménages dans le but de répondre aux retombées économiques de la propagation du coronavirus.

C'est la première fois en 48 ans que la Corée du Sud établit un troisième budget additionnel en un an, a observé le ministère.

Si le projet est approuvé, le gouvernement dépensera plus de 75% du budget additionnel dans les trois mois, a détaillé le ministère.

Le manque de recettes fiscales et la diminution des impôts sont compensés par 11.400 milliards de wons du troisième budget alors que 11.300 milliards de wons seront destinés à stimuler le rétablissement de l'économie, selon le ministère.

Pas moins de 5.100 milliards de wons du budget seront affectés au projet de «New Deal coréen» qui relancera les dépenses de l'Etat sur l'intelligence artificielle et les services de télécommunications de cinquième génération.

Environ 9.400 milliards de wons seront dépensés sous forme de subventions afin de renforcer le système de sécurité sociale pour ceux qui ont perdu récemment leur emploi et d'en créer quelque 550.000.

Près de 5.000 milliards de wons seront déboursés pour fournir des prêts d'urgence aux petits commerçants fortement impactés par la pandémie.

Afin de financer le troisième budget, le gouvernement émettra des obligations d'Etat d'une valeur de 23.800 milliards de wons. Les autres 11.500 milliards de wons seront couverts par des réajustements des dépenses du gouvernement.

Le ministre de l'Economie Hong Nam-ki a déclaré aux journalistes que le troisième budget supplémentaire jouerait un rôle important pour la croissance économique et la création d'emplois.

«Je pense que ce budget additionnel deviendra une base précieuse pour que le pays crée de nouveaux moteurs de croissance dans l'ère d'après-coronavirus», a souligné Hong.

Hong a indiqué que le gouvernement déposerait jeudi le projet de budget à l'Assemblée nationale en demandant aux députés de l'adopter rapidement.

«Comme l'efficacité d'un budget additionnel dépend de sa rapidité et de son timing, des efforts sont nécessaires pour coopérer afin que l'Assemblée nationale puisse adopter le troisième budget additionnel ce mois-ci», a souligné Hong.

En avril, la Corée du Sud a connu sa plus grande perte d'emplois sur une base mensuelle en 21 ans alors que l'apparition du coronavirus et les mesures de distanciation sociale ont frappé durement son économie.

Le nombre de personnes employées en Corée du Sud s'est élevé à 26,56 millions en avril, 476.000 de moins que l'année précédente, marquant la plus forte basse annuelle depuis février 1990.

L'économie sud-coréenne qui dépend fortement des exportations devrait subir un coup encore plus dur dans le futur, car le nouveau coronavirus touche les entreprises mondiales et affecte la demande des consommateurs.

Les exportations ont chuté pour le troisième mois consécutif en mai du fait des retombées économiques croissantes de la pandémie. Elles ont dégringolé de 23,7% à 34,8 milliards de dollars le mois dernier, contre 45,7 milliards de dollars un an plus tôt.

La semaine dernière, la Banque de Corée (BOK) a prévu que l'économie du pays se contracterait de 0,2% cette année, une chute importante par rapport à la croissance de 2,1% qu'elle avait prédite en février.

Ce serait la plus grande contraction depuis 1998, année où l'économie du pays a été touchée par la crise financière asiatique.

Afin de renforcer l'économie frappée par le virus, la BOK a abaissé son taux d'intérêt directeur d'un quart de point de pourcentage au bas historique de 0,5% le mois passé.

Le ministère de l'Economie a présenté une prévision de croissance économique moins maussade pour cette année, en indiquant que la quatrième économie d'Asie devrait croître de 0,1% en 2020, après la croissance de 2,4% qui avait été prédite par le ministère en décembre dernier. Ce serait la plus faible croissance en environ deux décennies.

Cependant, la dernière prévision du ministère est plus élevée que celle d'autres organismes. Le Fonds monétaire international (FMI) a prédit que l'économie de la Corée du Sud baisserait de 1,2% cette année.

Le FMI a prévu que l'économie mondiale chuterait de 3% en 2020, en disant que la pandémie de coronavirus apportera les plus grandes difficultés économiques depuis la Grande Dépression des années 1930.

L'économie sud-coréenne a progressé de 2% sur un an l'année dernière, la croissance la plus lente depuis 2009.

Le dernier budget supplémentaire est le sixième sous l'administration de Moon Jae-in.

En 2017, l'administration actuelle a dépensé plus de 11.000 milliards de wons pour créer plus d'emplois, puis 3.800 milliards de wons en 2018 pour le même objectif.

L'année dernière, l'administration Moon a mis en place également un budget supplémentaire de 6.700 milliards de wons afin de lutter contre les particules fines et de soutenir l'économie nationale.

(Yonhap)

(FIN)

Les vidéos les plus vues
Accueil Haut de page