Go to Contents Go to Navigation
Vidéos

SEJONG, 29 juin -- Le ministère de l'Economie et des Finances a annoncé ce lundi qu'il prolongerait de six mois la réduction temporaire de la taxe à la consommation sur les voitures passagers pour stimuler la consommation et soutenir l'industrie automobile touchée par la pandémie de nouveau coronavirus (Covid-19).

La réduction de la taxe à la consommation sur les voitures passagers devait s'achever mardi mais elle restera en vigueur jusqu'au 31 décembre de cette année, a indiqué le ministère.

La réduction de 30% du taux d'imposition a abaissé la taxe à la consommation sur les véhicules passagers à 3,5%.

Le ministère a expliqué que la réduction de la taxe aiderait les clients à économiser jusqu'à 1,43 million de wons (1.143 dollars) lors de l'achat d'un véhicule passagers.

Les ventes automobiles en Corée du Sud ont plongé de 36% le mois dernier sur un an alors que le Covid-19 a continué à affecter la demande pour les véhicules.

Les cinq constructeurs automobiles locaux, à savoir Hyundai Motor Co., Kia Motors Corp., GM Korea Co., Renault Samsung Motors Corp. et SsangYong Motor Co., ont écoulé un combiné de 423.416 véhicules en mai, représentant une baisse par rapport aux 665.136 unités il y a un an, selon les données des entreprises.

Hyundai Motor et Kia Motors, les deux plus grands constructeurs automobiles du pays, ont suspendu les activités de leurs principales usines à l'étranger jusqu'à la fin de mai et les trois autres constructeurs automobiles ont réduit leur production pour contrôler les stocks sur fond de pandémie.

Par ailleurs, le gouvernement abaissera temporairement la taxe sur la valeur ajoutée imposée aux petits commerçants jusqu'à la fin de cette année, leurs activités ayant été fortement impactées par la pandémie.

Chaque petit commerçant qui rapportera un chiffre d'affaires de 40 millions de wons ou moins entre juillet et décembre de cette année pourra profiter de l'avantage fiscal, a dit le ministère.

L'économie sud-coréenne s'est contractée de 1,3% au premier trimestre, marquant la plus grande baisse trimestrielle depuis la chute de 3,3% enregistrée pour les trois derniers mois de 2008.

(Yonhap)

(FIN)

Les vidéos les plus vues
Accueil Haut de page