Go to Contents Go to Navigation
Vidéos

SEOUL, 29 juin -- Eastar Jet Co. a déclaré ce lundi que les membres de sa famille fondatrice verseraient leur participation dans la compagnie aérienne low-cost afin de ramener le rachat prévu par Jeju Air Co. sur la bonne voie sur fond d'inquiétudes concernant une potentielle rupture.

Lee Sang-jik, député du Parti démocrate (PD) au pouvoir ainsi que fondateur et plus grand actionnaire d'Eastar Jet, et sa famille feront don de la totalité de leur participation dans le transport à bas prix. Les autres détails concernant le plan de donation n'étaient pas immédiatement disponibles.

«Nous appelons Jeju Air à clarifier si elle a réellement l'intention d'acquérir Eastar Jet dans un délai d'un jour et nous demandons également au gouvernement d'étendre son aide financière à l'industrie aérienne touchée par le virus avant qu'elle ne fasse faillite», a déclaré le président d'Eastar, Choi Jong-gu.

Le fils et la fille du député Lee détiennent collectivement une participation de 39,6% dans Eastar Jet par l'intermédiaire de sa société mère Eastar Holdings Co. La valeur de leur participation atteint 41 milliards de wons (34 millions de dolllars).

En réponse, Jeju Air n'a publié aucun communiqué dans l'immédiat sur le plan de don d'actions.

En mars, Jeju Air a signé un accord pour acquérir une participation majoritaire de 51,17% dans Eastar Jet auprès de sa société mère, Eastar Holdings Inc., pour 54,5 milliards de wons (45 millions de dollars) dans le cadre de sa stratégie d'expansion malgré l'impact croissant du nouveau coronavirus (Covid-19) sur l'industrie aérienne.

Jeju Air devait conclure l'accord le 29 juin, car le principal transporteur à petit budget du pays a annoncé en avril qu'il émettrait 10 milliards de wons d'obligations convertibles le 30 juin, l'une des conditions préalables à la prise de contrôle. Eastar Holdings prévoyait d'acheter les obligations, qui peuvent être converties en actions Jeju Air.

Mais l'émission obligataire a été retardée, la date devant être fixée ultérieurement selon un accord des deux côtés.

Derrière ce retard, subsistent des différends profonds entre les deux parties sur les conditions d'acquisition.

Eastar Jet a indiqué que la société a suspendu tous ses vols fin mars et que ses 1.700 employés ont pris un congé payé car Jeju Air a déclaré qu'il leur garantirait des salaires après la signature en mars, mais Jeju Air a changé de position en mai avec l'aggravation de la pandémie de Covid-19, a fait savoir Eastar Jet.

Eastar a indiqué que les salaires impayés de ses travailleurs atteignaient environ 24 milliards de wons.

Jeju Air a cependant reculé devant l'argument d'Eastar, affirmant que la direction d'Eastar avait pris la décision d'interrompre tous les vols et renvoyé ses employés chez eux sans payer de salaire.

Eastar a commencé à retarder les paiements à ses sociétés partenaires dans les aéroports et les fournisseurs de carburant en décembre. Les sous-traitants et raffineurs ont déclaré qu'ils ne travailleraient plus avec Eastar fin mars, a précisé Jeju Air.

Les échanges houleux entre les deux compagnies aériennes à bas prix ont interrompu l'acquisition d'Eastar Jet par Jeju Air.

Pour conclure l'accord, Jeju Air doit obtenir l'approbation du Vietnam et de la Thaïlande, qui examinent toujours le projet de rachat.

Interrogé sur un possible effondrement de l'accord, Jeju Air a de nouveau assuré qu'il procéderait à l'accord.

Jeju Air a affirmé que l'acquisition lui permettrait de gagner une plus grande part de marché et de renforcer sa compétitivité.

(Yonhap)

(FIN)

Les vidéos les plus vues
Accueil Haut de page