Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Vidéos

Ministre de l'Unification désigné : «Le dialogue avec le Nord doit continuer quelles que soient les circonstances»

06.07.2020 à 14h05 replay time00:39

Regarder la prochaine

SEOUL, 06 juil. -- Les dialogues intercoréen et entre la Corée du Nord et les Etats-Unis doivent continuer «quelles que soient les circonstances», a déclaré ce lundi le candidat au poste de ministre de l'Unification, Lee In-young, deux jours après que la Corée du Nord a rejeté la possibilité d'un autre sommet avec les Etats-Unis.

«Notre position est que les pourparlers intercoréens et le dialogue entre la Corée du Nord et les Etats-Unis doivent continuer quelles que soient les circonstances», a-t-il répondu à une question des journalistes cherchant à connaître sa position sur le communiqué de la vice-ministre nord-coréenne des Affaires étrangères, Choe Son-hui, selon lequel la Corée du Nord ne ressent pas le besoin de tenir un dialogue avec les Etats-Unis.

«Je pense que les actes (de la Corée du Nord) pouvant mener à une crise militaire ne sont désirables en aucun cas», a-t-il également dit.

Dans un communiqué publié samedi, Choe a déclaré qu'il n'y avait pas la nécessité de s'asseoir avec les Etats-Unis car ils considèrent le dialogue Pyongyang-Washington seulement comme un outil pour traiter leur crise politique.

La nomination de Lee est intervenue alors que les relations intercoréennes sont presque gelées après que la Corée du Nord a démoli le bureau de liaison intercoréen à Kaesong en signe de protestation contre l'envoi de tracts anti-Pyongyang par des activistes en Corée du Sud.

Lee a appelé à des «solutions créatives» pour améliorer les relations intercoréennes dans l'impasse, en disant que les sanctions ne doivent pas être poursuivies pour les sanctions elles-mêmes mais pour atteindre le but ultime de bâtir la paix sur la péninsule coréenne.

En ce qui concerne la réunion du groupe de travail établi en 2018 pour coordonner la politique à l'égard de la Corée du Nord entre la Corée du Sud et les Etats-Unis, Lee a déclaré qu'une distinction devait être faite entre les choses que Séoul peut faire et les choses qui doivent être discutées à travers le groupe de travail, laissant entendre qu'il pourrait chercher des échanges transfrontaliers plus activement.

(Yonhap)

(FIN)

Les vidéos les plus vues
Accueil Haut de page