Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Vidéos

L'ITC favorise Medytox par rapport à Daewoong dans le différend sur une souche de toxine botulique

07.07.2020 à 14h47 replay time00:38

Regarder la prochaine

SEOUL, 07 juil. -- La Commission du commerce international (ITC) des Etats-Unis a pris le parti du fabricant de médicaments sud-coréen Medytox Inc. dans un différend, affirmant que son rival local Daewoong Pharmaceutical Co. avait volé des secrets commerciaux sur une souche de toxine botulique, ont déclaré ce mardi des responsables de l'industrie.

Dans son verdict préliminaire, l'ITC a également tranché lundi (heure des Etats-Unis) que les importations de produits de toxine botulique de Daewoong Pharmaceutical seraient interdites aux Etats-Unis au cours des 10 prochaines années.

La décision finale devrait être rendue le 6 novembre.

La décision devrait remodeler le marché américain de la toxine botulique évalué à plus de 5 milliards de dollars et influencer diverses poursuites entre les deux entreprises dans les deux pays qui se sont déroulées au cours des cinq dernières années.

Daewoong Pharmaceutical a déclaré que la décision de l'ITC était un avis non contraignant, ajoutant que la société fera activement appel auprès de la justice afin que le verdict final puisse être renversé.

De son côté, Medytox a salué la décision, affirmant qu'il est très rare que la décision initiale de l'ITC sur les affaires de secret commercial soit annulée et qu'elle était donc pratiquement définitive.

En janvier 2019, Medytox ainsi que son partenaire de développement Allergan plc ont déposé une plainte auprès de l'ITC, alléguant que Daewoong Pharmaceutical avait volé des secrets commerciaux liés à la souche bactérienne du produit botulique de la société.

Medytox a également affirmé qu'un ancien employé avait remis des secrets commerciaux sur le processus de fabrication complexe qui est nécessaire pour transformer la toxine botulique en produit médicamenteux.

Daewoong Pharmaceutical a réfuté l'argument, affirmant que son produit de toxine botulique a sa propre souche indigène et que Medytox essaie de bloquer les importations américaines de son produit rival.

Medytox possède son propre produit à base de toxine botulique appelé Meditoxin, qui a remporté la première licence de la Corée du Sud en 2006 et a maintenu la position de numéro deux dans le pays. Il est efficace pour traiter divers spasmes musculaires, maladies musculaires hyperactives et rides du visage.

Daewoong a ensuite publié sa toxine botulique nommée Nabota dans le pays en 2014. Le produit a également obtenu l'approbation des ventes de la Food and Drug Administration (FDA) des Etats-Unis en février 2019.

Le partenaire mondial de Daewoong Pharmaceutical, Evolus Inc., est en charge des ventes de Nabota aux Etats-Unis, commercialisé sous le nom de Jeuveau.

Jeuveau est considéré comme le plus grand challenger du Botox par Allergan, qui contrôle environ 70% du marché américain. Le produit a un prix inférieur de 25%.

Les deux entreprises pharmaceutiques ont été embourbées dans divers litiges dans les deux pays au cours des cinq dernières années. Medytox a demandé un procès similaire auprès d'un tribunal local en 2017.

La décision intervient également alors que le ministère sud-coréen de la Sécurité des denrées alimentaires et des médicaments a décidé de révoquer le permis de Medytox dans le pays pour l'utilisation d'un ingrédient non approuvé et la fabrication de documents connexes.

Les trois produits Meditoxin, vendus en bouteilles de 50, 100 et 150 unités, seront définitivement retirés des points de vente domestiques, selon la décision.

(Yonhap)

(FIN)

Les vidéos les plus vues
Accueil Haut de page