Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Vidéos

Le général Paik Sun-yup, héros de la guerre de Corée, s'est éteint à l'âge de 99 ans

12.07.2020 à 10h03 replay time02:00

Regarder la prochaine

SEOUL, 11 juil. -- Paik Sun-yup, un héros de la guerre de Corée et le premier général sud-coréen décoré de quatre étoiles, s'est éteint vendredi à l'âge de 99 ans, ont fait savoir des responsables de l'armée.

Né en 1920, Paik est diplômé d'une acamédie militaire en Mandchourie, au nord-est de la Chine, en 1941, puis est devenu officier de l'armée impériale du Mandchoukouo. Mandchoukouo était un Etat fantoche établi par le Japon en Mandchourie. La Corée était sous colonisation japonaise entre 1910 et 1945.

Quand la guerre de Corée a éclaté en 1950, Paik a été nommé chef de la première division d'infanterie. Sous sa direction, la division a joué un rôle clé pour empêcher les troupes nord-coréennes de prendre le contrôle du Sud, ce qui est connu comme la bataille de Tabu-dong, l'une des batailles les plus féroces de la guerre.

Durant le combat, Paik a persuadé des soldats voulant fuir de rester en leur disant : «Je serai en première ligne. Si je recule, tirez-moi dessus».

Il a rappelé plus tard que cette bataille a été la plus féroce de la guerre.

Lorsque les forces sud-coréennes et onusiennes ont pris la direction vers Pyongyang, il y est arrivé avant les troupes américaines et y a planté un drapeau de la Corée du Sud.

«Le jour où nous sommes entrés à Pyongyang a été le meilleur jour de ma vie. Je n'ai jamais pu oublier ce jour-là», a déclaré Paik lors d'une interview. «J'ai commandé 15.000 soldats sud-coréens et américains et récupéré ma ville natale (près de Pyongyang).»

L'année suivante, il est devenu un général de deux étoiles dirigeant un corps d'armée. En 1952, il a été nommé premier officier de l'armée et est devenu un général de quatre étoiles l'année suivante, pour la première fois dans l'histoire de la Corée.

En décembre 1952 quand le président américain de l'époque, Dwight Eisenhower, a visité la Corée du Sud, Paik lui a expliqué la nécessité d'augmenter les effectifs des forces sud-coréennes, conduisant à une expansion de 10 divisions militaires à 20.

Un document sur le parcours de Paik durant la guerre de Corée est exposé au National Infantry Museum en Géorgie aux Etats-Unis.

En 1959, il a dirigé le Comité des chefs d'état-major interarmées et pris sa retraite en 1960.

Après son retrait, le général a été nommé ambassadeur en Chine en 1960, en France, aux Pays-Bas, en Belgique en 1961 et au Canada en 1965. Il a aussi travaillé comme ministre du Transport entre 1969 et 1971.

En l'honneur de son service, la Corée du Sud a créé le prix du général Paik Sun-yup en 2013 pour récompenser les soldats américains qui ont contribué à la sécurité nationale et à l'alliance bilatérale.

Paik a aussi fait l'objet d'une controverse quand il a été accusé en 2009 pour avoir servi le Japon dans l'armée impériale du Mandchoukouo.

Conformément à la loi, le corps de Paik sera enterré au cimetière national à Daejeon, dans le centre du pays.

Les funérailles auront lieu mercredi.

(Yonhap)

(FIN)

Les vidéos les plus vues
Accueil Haut de page