Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Vidéos

Coronavirus : les étrangers en provenance de pays à haut risque doivent présenter un certificat

13.07.2020 à 13h49 replay time00:39

Regarder la prochaine

SEOUL, 13 juil. -- La Corée du Sud a commencé ce lundi à demander aux étrangers arrivant de pays à haut risque de remettre un certificat montrant qu'ils ont été testés négatifs au nouveau coronavirus (Covid-19) récemment alors que la hausse constante des cas importés perturbe la lutte anti-virus.

Toutes les arrivées depuis quatre pays, à savoir le Bangladesh, le Pakistan, le Kazakhstan et le Kirghizstan, sont obligées de présenter un certificat sanitaire prouvant qu'ils ont été testés négatifs au Covid-19 au test PCR.

La Corée du Sud a ordonné également aux vols réguliers en provenance de ces pays de limiter le nombre de passagers à 60% de leur capacité. Ceux qui partent pour les pays en question comptant de nombreux cas de virus feront face à un processus d'entrée strict lors de leur retour en Corée du Sud, ont déclaré les autorités sanitaires.

Des mesures de quarantaine strictes sur les arrivées depuis le Pakistan et le Bangladesh sont déjà en place. La Corée du Sud a commencé à suspendre la délivrance de visas et les vols non réguliers depuis ces deux pays le 23 juin.

Dimanche, la Corée du Sud a dit surveiller de près la situation dans 11 autres pays, indiquant qu'elle pourrait appliquer des mesures strictes à d'autres pays qui rapportent une grande apparition de cas de Covid-19.

Les certificats doivent être obtenus auprès d'hôpitaux et de centres de test désignés par les ambassades sud-coréennes dans les 48 heures précédant le départ.

Les certificats ne permettent pas une exemption de l'auto-quarantaine de deux semaines. En Corée du Sud, tous les voyageurs venant de l'étranger, y compris les ressortissants sud-coréens, doivent se placer en auto-quarantaine pendant 14 jours depuis le 1er avril.

Au début de mai, la Corée du Sud a allégé la distanciation sociale mais la hausse continue des cas importés et de ceux liés à des établissements religieux ont incité les autorités sanitaires à revenir en arrière et à réimposer des mesures anti-virus.

Les cas importés représentaient environ 14% du cumul des infections au Covid-19.

La Corée du Sud a rapporté 288 cas importés ce mois-ci jusqu'à aujourd'hui, contre 323 cas pour juin. En mai, le pays a enregistré 192 cas du même type.

(Yonhap)

(FIN)

Les vidéos les plus vues
Accueil Haut de page