Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Vidéos

SEOUL, 13 juil. -- Les membres de la famille, amis et partisans du défunt maire de Séoul Park Won-soon ont pleuré ce lundi son décès soudain lors de funérailles retransmises en direct comme mesure préventive contre le nouveau coronavirus (Covid-19).

Suite à une recherche de plusieurs heures impliquant des centaines de policiers et sauveteurs, le maire trois fois élu a été retrouvé vendredi sans vie au mont Bugak, dans le nord de Séoul. La municipalité de la ville a dévoilé plus tard une note écrite par Park, indiquant qu'il était «désolé» pour tout le monde.

Sa mort subite est survenue comme un choc pour les 10 millions d'habitants de la ville et l'ensemble du pays.

Alors que des partisans se sont lamentés sur sa mort précoce, l'incident a provoqué également une controverse suite à des rapports selon lesquels une ancienne secrétaire de Park a déposé une plainte criminelle pour agression sexuelle seulement deux jours avant sa mort.

Plus de 500.000 personnes ont signé une pétition en ligne demandant que les funérailles n'aient pas lieu comme des «funérailles de maire», en citant les allégations de harcèlement sexuel. Une dispute politique autour de l'affaire a éclaté, avec dans certains cas une menace pour l'ancienne secrétaire.

Certains ont même présenté une pétition auprès de la Cour administrative de Séoul pour empêcher la municipalité de tenir des funérailles officielles de cinq jours. La cour a rejeté la pétition dimanche soir, permettant aux funérailles de se dérouler comme prévu.

Malgré le conflit politique, le service funèbre de lundi s'est tenu de manières relativement solennelle et réduite à la mairie de la ville, au centre de la capitale. Près de 100 membres de sa famille, amis, officiels de la ville et hommes politiques ont assisté à la cérémonie qui a débuté 8h30 du matin.

Des partisans portant un parapluie se tenaient à l'extérieur de la mairie alors qu'ils suivaient la retransmission en ligne du service funèbre.

Le comité de préparation des funérailles de Park a déclaré dimanche que le service serait retransmis en direct en ligne «conformément au principe de coopérer avec les efforts de contrôle du Covid-19 et se tiendra de manière simple».

«Mon ami Park Won-soon a passé les 40 dernières années avec moi. Juste un jour avant (sa mort), j'avais discuté de mesures concernant le marché immobilier avec lui. (Je suis) dans le chagrin et dans la misère», a déploré Lee Hae-chan, chef du PD, dans son discours, en appelant Park un «symbole de l'activisme civil».

Des officiels de la ville ont dit regretter le maire qui a dirigé les affaires municipales pendant presque une décennie depuis qu'il accédé au poste lors des élections partielles de 2011. Il a été réélu en 2014 et 2018. Son mandat devait se terminer en 2022.

«La route pour les "citoyens" que (Park) a défendue correctement pendant 3.180 jours est devenue un standard non seulement pour Séoul mais aussi pour la république de Corée», a déclaré le maire par intérim de la ville, Seo Jeong-hyup.

«Sa dernière demande a été de protéger les gens du Covid-19 et d'explorer des moyens pour que Séoul devienne une ville modèle de l'ère post-coronavirus», a indiqué Seo, en promettant que les 7,5 millions d'employés de la ville continueront à gérer les affaires de la capitale.

La fille de Park, Da-in, qui a pris la parole au nom de la famille en deuil, a remercié toutes les personnes venues aux funérailles et a appelé le personnel de Séoul «qui remplit son poste» à aider à faire de Séoul un meilleur endroit.

La dépouille de Park a été incinérée au parc mémorial de Séoul, dans le sud de la capitale, et sera enterrée dans son comté natal de Changnyeong, dans la province du Gyeongsang du Sud.

(Yonhap)

(FIN)

Les vidéos les plus vues
Accueil Haut de page