Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Vidéos

Paik Sun-yup sera finalement enterré à Daejeon après des discussions avec la famille

13.07.2020 à 20h32 replay time00:38

Regarder la prochaine

SEOUL, 13 juil. -- Le gouvernement a décidé d'enterrer le héros de la guerre de Corée (1950-1953) Paik Sun-yup au cimetière national de Daejeon après des consultations avec sa famille, a déclaré ce lundi le ministère de la Défense.

Paik, le premier général sud-coréen quatre étoiles et héros de la guerre, est décédé vendredi à l'âge de 99 ans. Il est salué pour avoir mené courageusement des grandes batailles durant la guerre et contribué à la modernisation des forces armées de la Corée du Sud.

Ses soutiens ont critiqué la décision du gouvernement de l'enterrer au cimetière national de Daejeon, en revendiquant qu'il doit être enterré au cimetière national de Séoul où des anciens présidents, des héros de guerre et d'autres vétérans de haut niveau sont enterrés.

Mais les détracteurs estiment que Paik ne mérite même pas d'être enterré dans un cimetière national, en citant des dossiers selon lesquels il a servi pour le Japon dans l'armée impériale du Mandchoukouo et réprimé des résistants de la Corée du Sud qui combattaient pour l'indépendance lors de la colonisation japonaise (1910-1945).

Le ministère de la Défense a dit que le cimetière national de Séoul était complet. «Il n'y a aucun emplacement vide au cimetière de Séoul. Par conséquent, les agences concernées, dont le ministère des Patriotes et des Anciens combattants, ont eu des consultations avec la famille endeuillée et décidé d'enterrer le général au cimetière de Daejeon», a déclaré le vice-porte-parole du ministère de la Défense, le colonel Moon Hong-sik, lors d'une point de presse régulier.

Durant la guerre de Corée, Paik a mené avec succès des batailles cruciales. Il est également reconnu pour son rôle dans la modernisation de l'armée sud-coréenne. Il a occupé de hauts postes militaires, comme commandant du Comité des chefs d'état-major interarmées (JCS). Il a par ailleurs participé à l'établissement de l'alliance Corée-Etats-Unis.

Mais Paik a servi dans la force spéciale Gando de l'armée impériale du Mandchoukouo, un Etat fantoche établi par le Japon en Mandchourie (1943-1945). La force spéciale a lancé des opérations pour réprimer les guérillas coréennes combattant contre le Japon colonial, et environ 172 personnes, dont des civils, ont été tués lors de ces opérations, selon des données du gouvernement.

Paik avait reconnu avoir servi dans la force mais avait aussi assuré n'avoir rien fait pour soutenir le Japon.

(Yonhap)

(FIN)

Les vidéos les plus vues
Accueil Haut de page