Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Vidéos

Trois Vietnamiens arrêtés pour avoir quitté leur centre de quarantaine risquent d'être expulsés

30.07.2020 à 14h38 replay time01:18

Regarder la prochaine

SEOUL, 30 juil. -- Trois ressortissants vietnamiens qui ont été arrêtés plus tôt cette semaine après s'être échappés d'un centre de quarantaine destiné à endiguer l'épidémie de nouveau coronavirus (Covid-19) à Gimpo, à l'ouest de Séoul, risquent d'être expulsés pour avoir enfreint la loi sur le contrôle et la prévention des maladies infectieuses, a annoncé ce jeudi la police.

Les trois Vietnamiens, identifiés uniquement comme des hommes dans la vingtaine, sont accusés d'avoir quitté l'installation de quarantaine de Gimpo sans autorisation à l'aube lundi après être entrés en Corée du Sud le 20 juillet avec un visa de touriste/transit B-2.

Ils ont tous été testés négatifs pour le Covid-19 peu de temps après leur arrivée ici et ont reçu l'ordre de rester dans l'installation de Gimpo pendant deux semaines. En vertu des mesures de quarantaine qui sont entrées en vigueur début avril, tous les arrivants d'outre-mer, coréens et étrangers, sont obligés de s'auto-isoler dans leur résidence ou une installation désignée par le gouvernement pendant 14 jours. Les contrevenants aux règles d'auto-isolement sont condamnés à une amende et expulsés.

Selon l'Agence de la police provinciale de Gyeonggi Nambu, deux des évadés ont été arrêtés dans une zone rurale d'Incheon, à l'ouest de Séoul, mercredi après-midi, tandis que le troisième a été appréhendé dans un dortoir d'une entreprise de fabrication à Gwangju, juste au sud-est de la capitale, plus tard dans la journée.

La police a déclaré avoir également arrêté un autre ressortissant vietnamien, soupçonné d'avoir aidé à l'évasion des deux suspects détenus à Incheon.

Les trois personnes auraient déclaré à la police qu'elles étouffaient à l'intérieur de l'installation de Gimpo et ont décidé de s'échapper pour gagner de l'argent.

Un responsable de l'agence de police a fait savoir que les trois Vietnamiens seraient expulsés après avoir fait l'objet de nouvelles enquêtes sur les motifs de leur évasion.

(Yonhap)

(FIN)

Les vidéos les plus vues
Accueil Haut de page