Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Vidéos

SEOUL, 06 août -- Le ministre de l'Unification Lee In-young a exprimé ce jeudi ses regrets à propos de la décision de la Corée du Nord de déverser des eaux d'un barrage situé près de la frontière intercoréenne sans notification préalable plus tôt cette semaine.Lundi, le Nord a ouvert partiellement les vannes du barrage de Hwanggang et envoyé des eaux vers la rivière Imjin, une mesure qui a placé les autorités sud-coréennes en alerte face à l'éventuelle montée du niveau des eaux au Sud.

«J'exprime mes regrets sur la récente décision unilatérale de libérer des eaux», a déclaré Lee au début d'une réunion du Conseil de promotion des échanges et de la coopération Sud-Nord.

«La Corée du Nord connaîtrait des difficultés à cause des fortes pluies mais je voudrais souligner qu'ils auraient dû au moins nous prévenir avant le déversement.»

Il a exhorté le Nord à informer le Sud par un quelconque moyen.

«Si difficile que soit la situation intercoréenne sur les plans politique et militaire, nous devons relancer le dialogue immédiatement au moins sur les questions liées au domaine humanitaire ou à la sécurité des résidents habitant près de la frontière», a-t-il ajouté.

En vertu d'un accord signé entre les deux Corées en octobre 2009, le Nord a convenu de notifier le Sud en amont de ses plans d'ouvrir les vannes du barrage après qu'un déversement sans préavis a entraîné la mort de six Sud-Coréens.

Le ministère de la Défense a déclaré surveiller étroitement les mouvements liés au Nord, tout en partageant des informations avec les autres agences gouvernementales.

«Nous partageons activement des informations sur la situation avec d'autres agences gouvernementales pour prévenir tout dégât à notre peuple et nos soldats», a déclaré le porte-parole du Comité des chefs d'état-major interarmées (JCS), le colonel Kim Jun-rak, lors d'un point de presse.

(Yonhap)

(FIN)

Les vidéos les plus vues
Accueil Haut de page