Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Vidéos

SEJONG, 11 août -- L'économie sud-coréenne devrait moins diminuer que prévu cette année grâce à sa réponse relativement bonne face à la pandémie de nouveau coronavirus (Covid-19), a déclaré ce mardi l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).

Dans son dernier rapport sur la Corée du Sud, l'organisation basée à Paris a prédit que la quatrième économie d'Asie se contracterait de 0,8% en 2020.

La nouvelle prévision constitue une amélioration par rapport à la prédiction de croissance négative de 1,2% publiée en juin et la plus forte estimation de croissance parmi les 37 pays membres de l'OCDE.

Les prévisions sont également bien meilleures que la contraction moyenne de 7,5%. Le deuxième en termes de croissance est la Turquie, avec une diminution de 4,8%. Les chiffres comparables sont des rétrécissements de 6% pour le Japon, 6,6% pour l'Allemagne, 7,3% pour les Etats-Unis et 11,5% pour la Grande-Bretagne.

La dernière perspective de l'OCDE pour la Corée du Sud est toutefois plus sombre que la prédiction de contraction de 0,2% de la Banque de Corée (BOK).

L'OCDE a révisé les perspectives de croissance pour ses pays membres en se basant sur leurs performances du deuxième trimestre.

Durant la période avril-juin, l'économie sud-coréenne s'est contractée de 3,3% par rapport au trimestre précédent, alors que la pandémie a frappé ses exportations et les dépenses des consommateurs.

Le taux de croissance de la Corée du Sud a été plus faible que celui de la Chine (11,5%) mais meilleur que les contractions de 9,5% des Etats-Unis, 10,1% de l'Allemagne, 13,8% de la France, 12,4% de l'Italie et 18,5% de l'Espagne.

L'OCDE a publié des rapports révisés sur quatre économies, à savoir la Corée du Sud, les Etats-Unis, la Slovénie et la Grèce, et le premier pays est le seul membre à connaître une amélioration.

L'OCDE a prévu que la consommation privée et les investissements de la Corée du Sud s'amélioreraient cette année.

La consommation privée de la Corée du Sud devrait diminuer de 3,6% en glissement annuel en 2020 par rapport à l'estimation précédente d'une réduction de 4,1%. Les investissements devraient augmenter de 2,9%, un revirement par rapport à la prévision précédente d'une baisse de 0,7%.

Les exportations, cependant, devraient diminuer de 5,7% cette année, une régression par rapport à l'estimation de juin d'une contraction de 2,6%.

L'OCDE a attribué l'amélioration à la réponse rapide et appropriée à l'épidémie de Covid-19 de Séoul, qui a mené à une diminution de la croissance et de l'emploi beaucoup mois marquée que dans les autres nations membres.

L'organisation a également donné de bonnes notes à la politique budgétaire expansionniste et aux mesures pour stabiliser le marché financier.

Mais l'OCDE a déclaré que la Corée du Sud avait besoin de maintenir une politique monétaire souple pour consolider son économie et garder un œil sur le marché immobilier.

A la fin mai, la BOK a abaissé son taux d'intérêt directeur d'un quart de point de pourcentage à son plus bas niveau historique de 0,5% pour aider à atténuer l'impact économique de la pandémie.

Le nouveau coronavirus a infecté 14.660 Sud-Coréens depuis le premier cas confirmé dans le pays le 20 janvier et le nombre de cas mortels a atteint 305.

(Yonhap)

(FIN)

Les vidéos les plus vues
Accueil Haut de page