Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Vidéos

SEOUL, 12 août -- L'Association médicale coréenne (KMA) a annoncé aujourd'hui son projet d'organiser une grève générale ce vendredi comme prévu pour protester contre le plan de réforme du gouvernement destiné à former un plus grand nombre de médecins.

«Le ministère de la Santé a affirmé clairement qu'il n'accepterait pas notre demande. Nous organiserons donc la grève comme prévu», a déclaré la KMA représentant 130.000 médecins, dans un communiqué.

L'association a ajouté que les médecins travaillant dans des départements vitaux tels que les unités de soins intensifs assureraient toutefois le service normalement.

Plus tôt dans la journée, le ministère de la Santé a déclaré être disposé à tenir des négociations avec la KMA avant d'ajouter ne plus pouvoir remettre à plus tard l'augmentation du nombre de nouveaux médecins en raison du manque d'infrastructures médicales dans les milieux ruraux.

En vertu du plan de réforme des effectifs médicaux du pays, le ministère compte augmenter les quotas d'admission dans les écoles de médecine de 4.000 sur 10 ans à partir de 2022 et ouvrir une nouvelle école de médecine publique.

Le plan augmentera le nombre d'étudiants admis dans les facultés de médecine à 3.458 chaque année pour la période 2022-2031 par rapport aux 3.058 à l'heure actuelle.

Des médecins locaux affirment que l'augmentation du nombre de nouveaux médecins intensifiera seulement la concurrence sur le marché et n'aidera pas à apaiser les inégalités en matière d'accès aux soins entre les régions.

Les médecins protestent aussi contre le plan d'inclure la médecine orientale traditionnelle dans le système d'assurance de santé publique qu'ils considèrent comme moins scientifique et vitale.

La semaine dernière, les médecins stagiaires travaillant dans les hôpitaux ont également mené une grève d'un jour en signe de protestation contre le plan de réforme des effectifs médicaux du gouvernement.

(Yonhap)

(FIN)

Les vidéos les plus vues
Accueil Haut de page