Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Vidéos

SEOUL, 14 août -- Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un a déclaré que son pays avait subi des dommages sévères suite à de fortes pluies mais ne devait recevoir aucune aide extérieure par crainte de l'apparition de cas de nouveau coronavirus (Covid-19), a rapporté ce vendredi l'Agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA).

Kim a formulé jeudi ces remarques alors qu'il présidait une réunion du bureau politique du Parti du travail pour discuter des moyens de réparer les dommages causés par les inondations, en mettant l'accent sur l'importance de maintenir les efforts anti-coronavirus, selon la KCNA.

«La détérioration de la situation liée au coronavirus dans le monde entier nécessite une fermeture renforcée des frontières et des mesures anti-virus plus strictes, et demande de n'accepter aucune aide extérieure concernant les dommages causés par les inondations», a dit Kim, cité par la KCNA.

Le leader du Nord a insisté sur la nécessité de réparer les zones affectées par les inondations en fonction des besoins des habitants et de manière à prévenir les dommages suite à toute inondation ou catastrophe naturelle dans l'avenir, en déclarant qu'il «ne peut pas laisser les victimes des inondations célébrer le 75e anniversaire du Parti du travail dans la rue».

Un total de 39.296 hectares de rizières ont été ravagées par les inondations, et 16.680 logements ainsi que pas moins de 630 établissements publics ont été inondés ou détruits dans tout le pays, a indiqué la KCNA. Plusieurs routes, ponts et voies ferrées ont aussi été endommagés, a-t-il été ajouté.

Lors de la réunion, le Nord a également décidé de lever le confinement de Kaesong depuis que la ville a été verrouillée le 24 juillet après un «événement d'urgence», a fait savoir la KCNA.

Plus tôt, Pyongyang avait fermé complètement la ville frontalière après le retour d'un transfuge nord-coréen de Corée du Sud avec des symptômes ressemblant à ceux du coronavirus.

Par ailleurs, un remaniement du personnel a eu lieu durant la réunion comme la nomination du chef du comité du budget parlementaire Kim Tok-hun au poste de Premier ministre pour remplacer Kim Jae-ryong et la désignation de Ri Byong-chol, qui supervisait le développement nucléaire et de missiles du Nord, en tant que nouveau membre du Politburo, a indiqué la KCNA.

(Yonhap)

(FIN)

Les vidéos les plus vues
Accueil Haut de page