Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Vidéos

SEOUL, 14 sept. -- Seule une personne sur 1.440 a développé des anticorps contre le nouveau coronavirus (Covid-19) en Corée du Sud, a montré ce lundi une deuxième série de tests, un résultat laissant penser que les grands efforts déployés pour endiguer les contaminations pourraient avoir jugulé la prévalence du virus.

Le résultat a montré qu'une immunité collective, faisant référence à un scénario dans lequel une part suffisante des membres d'une communauté développent une immunité limitant les nouvelles infections, était impossible en Corée du Sud, selon l'Agence coréenne de contrôle et prévention des maladies (KDCA).

La KDCA a déclaré que les efforts d'endiguement étaient le seul moyen de ralentir la propagation du virus à moins qu'un vaccin efficace ne soit disponible.

Des experts ont également noté qu'il était courant que des personnes qui ont été testées positives au coronavirus sans présenter de symptôme perdent leur immunité.

La deuxième série de tests sérologiques a été effectuée sur 1.440 personnes dans 13 grandes villes et provinces du 10 juin au 13 août.

Jeong Eun-kyeong, directrice de la KDCA, a mis en garde contre toute interprétation excessive des résultats des nouveaux tests d'anticorps, en notant que les données n'étaient pas suffisantes pour estimer le nombre réel de patients du Covid-19 sans symptômes.

Lors d'un point de presse, Jeong a fait remarquer que le nombre de personnes qui ont participé aux tests sérologiques était trop petit, compte tenu du nombre total des infections du pays s'élevant à plus de 22.000.

La deuxième série de tests a été effectuée aussi avant une nouvelle vague d'infections dans le grand Séoul, à la mi-août, a ajouté Jeong.

La KDCA a fait part de son plan de réaliser d'autres tests sérologiques avec des échantillons sanguins prélevés entre fin septembre et début octobre pour analyser la propagation du virus dans la zone métropolitaine de Séoul.

L'agence a déclaré qu'elle continuerait d'effectuer ces tests tous les deux mois dont une nouvelle série sur 10.000 personnes.

La première série de tests réalisée en juillet dernier avait révélé que seule une personne sur 3.055 avait développé des anticorps face au Covid-19 en Corée du Sud.

Cela dit, elle n'avait pas couvert les habitants de la ville de Daegu, qui a été au début l'épicentre de l'épidémie de Covid-19. La deuxième a inclus 145 personnes à Daegu.

Le taux de la Corée du Sud est extrêmement bas par rapport à ceux d'autres pays et villes étrangères. La ville américaine de New York a affiché un taux de 24,7%, Londres 17% et Stockholm 7,3%.

Les tests sérologiques sont utilisés en Europe, aux Etats-Unis, au Japon et dans d'autres pays développés pour estimer le nombre de personnes infectées par le virus mortel.

La Corée du Sud a ajouté aujourd'hui 109 nouveaux cas de Covid-19 dont 98 infections locales, portant le nombre total à 22.285, selon l'agence.

(Yonhap)

(FIN)

Les vidéos les plus vues
Accueil Haut de page