Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Vidéos

SEOUL, 23 oct. -- Le ministre de l'Unification Lee In-young a déclaré ce vendredi que la Corée du Sud continuerait de chercher un «dialogue» avec la Corée du Nord pour savoir exactement ce qui est arrivé au fonctionnaire sud-coréen qui a été tué par balles par l'armée nord-coréenne le mois dernier.

Lee a fait ces remarques durant une séance d'audit parlementaire en réponse à une question d'un député cherchant à savoir comment le gouvernement gèrera l'incident mortel à un moment où Pyongyang reste muet à l'appel de Séoul pour une enquête conjointe.

«Nous devrons trouver un moyen de résoudre sans problème la question à travers le dialogue», a indiqué Lee.

Le responsable des pêches de 47 ans a été abattu par l'armée nord-coréenne le 22 septembre, alors qu'il était à la dérive dans les eaux nord-coréennes, selon l'armée sud-coréenne. Il avait disparu la veille alors qu'il était en service en mer Jaune près de l'île frontalière de Yeonpyeong. La Corée du Sud avait revendiqué plus tôt que des soldats nord-coréens ont abattu le fonctionnaire et brûlé son corps.

La Corée du Nord a présenté des excuses rapidement suite à cet accident, mais a affirmé que ce que leurs soldats ont brûlé était l'«objet flottant» sur lequel l'officiel s'était agrippé et que son corps a disparu.

La Corée du Sud a appelé à une enquête conjointe avec le Nord, mais Pyongyang n'a pas encore répondu. Séoul mène actuellement des recherches du corps disparu.

«Rapatrier son corps et le ramener à sa famille est une chose que nous n'abandonnerons jamais», a déclaré Lee.

(Yonhap)

(FIN)

Les vidéos les plus vues
Accueil Haut de page