Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Vidéos

SEOUL, 25 oct. -- La Corée du Sud a rapporté moins de 100 cas additionnels de nouveau coronavirus (Covid-19) pour le deuxième jour consécutif ce dimanche mais des infections sporadiques en groupe dans des hôpitaux et d'autres établissements à haut risque se poursuivent.

Le pays a ajouté 61 cas de Covid-19, dont 50 infections locales, portant le nombre total de cas à 25.836, selon l'Agence coréenne de contrôle et prévention des maladies (KDCA).

La Corée du Sud avait ajouté 77 nouveaux cas samedi, soit une chute par rapport aux 155 et 121 cas identifiés respectivement vendredi et jeudi.

Le pays a connu récemment un bond des nouveaux cas quotidiens du fait des contaminations sporadiques en grappes dans des hôpitaux et établissements pour les personnes âgées vulnérables aux Covid-19.

Jusqu'à présent, les patients âgés de 70 ans et plus représentent plus de 80% des décès causés par le Covid-19 dans le pays.

La Corée du Sud a enregistré des hauts et des bas dans le nombre de nouveaux cas recensés depuis que le pays a allégé le régime de distanciation sociale le 12 octobre.

Précédemment, le pays était sous le régime de distanciation sociale de niveau 2 selon lequel les rassemblements de 50 personnes ou plus étaient interdits. Les installations à haut risque, y compris les discothèques, ont été ordonnées de fermer leurs portes.

Ces restrictions ont été levées dans le cadre de la distanciation sociale de niveau 1 qui oblige les Sud-Coréens à ne respecter que les directives sanitaires.

Le pays avait connu une hausse quotidienne des infections au Covid-19 à deux chiffres pour le sixième jour consécutif jusqu'à mercredi avant le rebond à trois chiffres jeudi.

La dernière chute s'explique toutefois en partie par le fait que moins de tests ont été menés durant le week-end.

Les autorités sanitaires restent vigilantes alors que le pays pourrait connaître une autre hausse du nombre de nouveaux cas après les voyages de Sud-Coréens dans tout le pays pour profiter des vacances d'automne. Une transmission possible du virus parmi les clubbeurs durant la période de Halloween est aussi une autre préoccupation, ont-elles dit.

Parmi les infections locales nouvellement identifiées, 17 cas ont été rapportés à Séoul, 27 dans la province du Gyeonggi entourant la capitale. La zone métropolitaine de Séoul abrite presque la moitié des 51,6 millions d'habitants du pays.

Un total de 13 cas de Covid-19 ont pour origine une réunion privée dans l'arrondissement de Guro à Séoul jusqu'à présent.

Un centre de soins pour seniors, situé dans le nord-est de Séoul, a rapporté 46 patients, selon les dernières données publiées samedi.

Un autre hôpital à Gwangju, dans la province du Gyeonggi, a identifié également 128 cas concernés.

Le pays a ajouté 11 cas importés.

Parmi les cas importés, la Russie et les Philippines sont chacun à l'origine de deux patients. Les autres infections sont venues d'Inde, de Birmanie, d'Ukraine, de France, d'Autriche, de Belgique et d'Afrique du Sud.

Le nombre de patients dans un état grave ou critique s'est élevé à 53 jusqu'à dimanche, en repli de sept par rapport à la veille.

Aucun décès additionnel n'a été rapporté, maintenant le bilan de cas mortels à 457. Le taux de mortalité a atteint 1,77%.

Le nombre total de personnes ayant quitté l'hôpital après un rétablissement complet s'est élevé à 23.869, soit 35 de plus qu'un jour plus tôt. Cela indique que plus de 92% des patients atteints du Covid-19 ont guéri.

La Corée du Sud a effectué 2.546.146 tests de dépistage jusqu'à présent, dont 5.467 la veille. Ce nombre de tests est de beaucoup inférieur aux 10.000 tests qui sont menés normalement le week-end.

(Yonhap)

(FIN)

Les vidéos les plus vues
Accueil Haut de page