Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Vidéos

SEOUL, 13 nov. -- Hanjin KAL Corp, la société mère de Korean Air Lines Co, a déclaré ce vendredi qu'elle envisagera d'acquérir Asiana Airlines Inc. si les créanciers du transporteur font une proposition officielle.

Hanjin a fait cette déclaration après que la Banque de développement de Corée (KDB), gérée par l'Etat, a proposé d'investir dans des actions qui seront émises par Hanjin KAL et la société holding du groupe Hanjin utilisera l'argent pour acheter la compagnie aérienne.

«La KDB va probablement faire une annonce concernant la vente d'Asiana la semaine prochaine et Korean Air semble également prêt à publier sa déclaration sur la question», a déclaré un responsable de Hanjin à l'agence de presse Yonhap au téléphone.

La KDB a déclaré jeudi qu'un accord avec Hanjin faisait partie des différentes options envisagées, mais rien n'a été déterminé pour le moment.

Plus tard vendredi, Korean Air a déclaré dans un dépôt réglementaire qu'elle envisageait l'acquisition mais que rien n'a encore été déterminé.

Des sources ont indiqué que Hanjin KAL devrait soumettre une lettre d'intention à la KDB en début de semaine prochaine, après que son conseil d'administration se soit réuni lundi pour discuter de la question.

Si l'accord se concrétise, il devrait créer la 10ème plus grande compagnie aérienne au monde en termes de revenu passagers-kilomètres.

Plus tôt dans la journée, une alliance dirigée par Cho Hyun-ah, une sœur du président de Korean Air, Won-tae, a publié une déclaration contestant le projet de la KDB de vendre Asiana à Korean Air par l'intermédiaire de Hanjin KAL.

«Hanjin KAL est capable de lever plus de 1.000 milliards de wons (896 millions de dollars) par la vente de ses actifs non essentiels et par d'autres moyens, ce qui signifie qu'elle n'a pas besoin d'émettre de nouvelles actions pour lever des capitaux. C'est Korean Air qui a besoin d'une injection de capital, et non Hanjin KAL», a déclaré dans le communiqué le fonds d'actions représentant l'alliance, Korea Corporate Governance Improvement (KCGI).

L'alliance a appelé les créanciers d'Asiana et la direction de Hanjin KAL à se concerter étroitement pour protéger la valeur pour les actionnaires de Hanjin KAL.

«L'acquisition d'Asiana, qui connaît les pires difficultés financières dans le contexte de l'épidémie de virus, pourrait entraîner de lourdes pertes pour les actionnaires et les créanciers en termes de synergies industrielles», selon la déclaration du KCGI.

Le président, âgé de 44 ans, s'était battu avec Hyun-ah, 45 ans, lors de la formation de l'alliance avec le KCGI et le constructeur local Bando Engineering & Construction Co. en janvier et avait fait valoir que faire venir un manager professionnel contribuerait à améliorer la gestion, la situation financière et la valeur actionnariale du groupe.

L'alliance tripartite n'a toutefois pas réussi à détrôner Won-tae, président du groupe Hanjin et de Korean Air.

On s'attend à ce que l'alliance fasse une nouvelle tentative lors de l'assemblée des actionnaires de Hanjin KAL en mars prochain.

L'alliance a récemment augmenté sa participation combinée dans Hanjin KAL à 46,71%, soit plus que les 41,3% détenus par le président de 44 ans, sa mère, sa jeune sœur, des parties liées, Delta Air Lines, Inc. et la principale application de messagerie du pays, Kakao Corp.

La KDB serait en pourparlers avec Hanjin pour vendre une participation majoritaire de 30,77% dans Asiana Airlines, le deuxième transporteur aérien du pays, à Korean Air par l'intermédiaire de la société mère de cette dernière.

La majorité des parts d'Asiana est détenue par Kumho Industrial Co, une filiale du conglomérat pétrochimique Kumho Asiana Group, mais la KDB, en tant que principal créancier, est chargée de la vente d'Asiana.

En septembre, les créanciers d'Asiana, la KDB et l'Export-Import Bank of Korea, ont décidé de mettre fin à un accord pour vendre Asiana, car ils n'ont pas réussi à s'entendre sur les conditions d'acquisition avec HDC Hyundai Development Co.

Le consortium dirigé par HDC a initialement signé l'accord pour acquérir Asiana de Kumho Industrial, ainsi que de nouvelles actions d'Asiana à émettre et les six filiales du transporteur, pour 2.500 milliards de wons.

Mais HDC a ensuite exigé une renégociation des conditions avec Kumho et les créanciers et un nouveau cycle de diligence raisonnable sur Asiana pour refléter l'impact de la pandémie de Covid-19 sur l'industrie aérienne. La demande a été rejetée par les créanciers.

Vendredi, Hanjin KAL a chuté de 8,3% à 77.800 wons et Korean Air a chuté de 2,6% à 23.950 wons, alors que l'indice Kospi a gagné 0,7%.

Asiana Airlines a gagné 7,8% à 4.290 wons et son transporteur à bas prix Air Busan Co. a progressé de 6,8% à 3.845 wons.

(Yonhap)

(FIN)

Les vidéos les plus vues
Accueil Haut de page