Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Vidéos

INCHEON, 19 nov. -- La première édition du Forum international des océans d'Incheon (IIOF) a commencé ce jeudi à Incheon, une plaque tournante du transport maritime et aérien en Asie du Nord-Est, avec la participation d'un grand nombre d'experts et d'entrepreneurs sud-coréens et étrangers de l'industrie maritime pour tracer l'avenir de l'industrie océanique.

L'IIOF 2020, accueilli par le ministère des Océans et de la Pêche et la municipalité d'Incheon et organisé par l'autorité portuaire d'Incheon et l'agence de presse Yonhap, a été lancé à Songdo Convensia à Incheon, à juste 40 km de Séoul, pour deux jours sous le thème de «Nouvelle norme, Relance des industries océaniques», ont dit les organisateurs.

Des spécialistes en logistique maritime, entrepreneurs et officiels des quatre coins du monde sont à Incheon, où se trouvent l'aéroport international d'Incheon, la porte principale de la Corée du Sud, et le port d'Incheon, le deuxième plus grand port du pays, afin de partager des idées commerciales et des opinions sur les nouvelles technologies, politiques et tendances de l'industrie maritime et de rechercher des relations d'affaires durant le forum.

Le vice-ministre des Océans et de la Pêche, Park Jun-young, le maire d'Incheon, Park Nam-chun, et le président et PDG de Yonhap, Cho Sung-boo, figuraient parmi les personnalités présentes à la cérémonie d'ouverture. L'IIOF 2020 a adopté une déclaration pour promouvoir l'industrie maritime durable.

Les participants du forum ont établi également l'«Ocean Leaders Network», un corps consultatif entre les secteurs public, privé et universitaire, pour diriger les efforts de promotion de la coopération, de renforcement de la coexistence entre villes maritimes mondiale et de développement de l'industrie maritime.

Le maire Park a indiqué dans son discours d'ouverture qu'il souhaite sincèrement que le premier forum international des océans pose les fondements de la prospérité de l'industrie océanique et de la conservation de l'écosystème maritime. Il a présenté Incheon comme le point de départ de l'ère de paix dans la péninsule coréenne.

Le vice-ministre Park a fait part également de son souhait que l'IIOF dirige l'avenir de l'industrie océanique de la Corée du Sud et se développe comme l'un des forums internationaux représentatifs du pays.

Tan Chong Meng, PDG du groupe du PSA International, Ditlev Ingemann Blicher, directeur général de la région Asie-Pacifique d'AP Moller Maersk, et Bae Jae-hoon, PDG et président de HMM CO., ont prononcé des discours liminaires en analysant des questions en suspens de l'industrie maritime sud-coréenne et en présentant la voie de développement du pays pour devenir une puissance maritime à l'avenir.

Tan a déclaré que la quatrième révolution industrielle, dirigée par les nouvelles technologies et la numérisation, s'accélérait davantage sur fond d'impact sévère de la pandémie de nouveau coronavirus (Covid-19) sur la logistique mondiale et d'incertitudes concernées, et a demandé des efforts pour apprendre des moyens d'utiliser et gérer les nouvelles technologies.

Bliche a prédit également que les innovations, comme la blockchain, l'intelligence artificielle et les logistiques basées sur les données, révolutionneraient les méthodes opérationnelles de la logistique et créeraient de nouvelles opportunités, et que la propagation du Covid-19 dans le monde accélérerait les changements dans le réseau d'approvisionnement du monde. Tan et Blicher ont délivré chacun un discours préenregistré.

Bae a exhorté les dirigeants de l'industrie du transport à se préparer à la baisse du volume mondial du transport cargo à l'ère post-coronavirus, en prévoyant que le paradigme de l'industrie pourrait passer de la concurrence basée sur les prix à celle des services.

Le forum est divisé en quatre sessions : les villes et les ports, l'évolution des industries maritime et de la pêche, le tourisme océanique et l'environnement océanique, et une séance spéciale sur la coopération intercoréenne dans la logistique.

Aujourd'hui, les séances se concentrent aussi sur l'établissement d'un réseau de coopération et de coexistence entre Incheon et villes océaniques sud-coréennes et étrangères.

Durant la session spéciale sur la coopération intercoréenne qui aura lieu demain matin, Joseph Martin Fischer, ex-ministre des Affaires étrangères et ancien vice-chancelier d'Allemagne, prendra la parole sur le processus de coopération dans la logistique de son pays qui a abouti à l'unification de son pays dans un exposé préenregistré.

Durant la session «Océan intelligent» de vendredi, la quatrième révolution industrielle en cours dans le secteur maritime et la communication numérique océanique seront abordées. La séance sur le tourisme océanique se focalisera sur la construction d'un écosystème du tourisme maritime après le Covid-19, basé sur l'industrie des croisières.

Compte tenu de la diffusion actuelle de la pandémie, les organisateurs ont fait savoir que le forum se déroule d'une manière hybride qui combine des événements en personne à Songdo Convensia et des discussions en ligne. Pour la même raison, seulement 200 personnes sélectionnées ont été invitées sur le site du forum.

(Yonhap)

(FIN)

Les vidéos les plus vues
Accueil Haut de page