Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Vidéos

SEOUL, 19 nov. -- Des vérifications supplémentaires sont nécessaires pour déterminer si la Corée du Nord dispose de la technologie de réentrée atmosphérique pour ses missiles balistiques intercontinentaux (ICBM), a déclaré ce jeudi le ministère de la Défense, à la suite d'un rapport d'un groupe de réflexion américain suggérant que Pyongyang maîtrise déjà cette technologie.

Dans le compte rendu 2021 Index of U.S. Military Strength, la Heritage Foundation a déclaré que les véhicules de réentrée ICBM de Pyongyang «fonctionneraient probablement correctement s'ils suivaient une trajectoire normale vers des cibles continentales américaines», citant les autorités américaines du renseignement.

Invité à commenter l'évaluation, le porte-parole adjoint du ministère sud-coréen de la Défense, le colonel Moon Hong-sik, a souligné que la Corée du Nord n'avait pas effectué de test ICBM à portée réelle nécessaire pour prouver ses capacités de réentrée.

«Nous sommes toujours d'avis qu'une vérification supplémentaire est nécessaire pour savoir s'ils possèdent la technologie», a-t-il indiqué lors d'un point de presse régulier.

Dans le rapport, la Heritage Foundation a mis en avant que la Corée du Nord constituait une menace majeure pour les intérêts vitaux des Etats-Unis alors qu'elle continuait de faire progresser ses capacités balistiques et nucléaires.

Le mois dernier, la Corée du Nord a organisé un défilé militaire massif à Pyongyang et a montré un nouvel ICBM, ainsi que d'autres armes, avec le dirigeant Kim Jong-un promettant de continuer de renforcer la «dissuasion de la guerre» d'autodéfense du pays.

(Yonhap)

(FIN)

Les vidéos les plus vues
Accueil Haut de page