Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Vidéos

SEOUL, 19 nov. -- La Corée du Sud arrêtera les travaux d'excavation de cette année dans la Zone démilitarisée (DMZ) pour retrouver des restes de soldats qui ont été tués durant la guerre de Corée (1950-1953), a annoncé ce jeudi le ministère de la Défense, alors que Pyongyang reste muet face aux appels pour travailler ensemble comme convenu.

En vertu de l'accord militaire bilatéral signé le 19 septembre 2018, la Corée du Sud et la Corée du Nord sont convenues de lancer un projet d'excavation conjoint sur la crête Arrowhead, le théâtre d'une des batailles les plus féroces pendant la guerre. Mais le Sud a mis en œuvre le projet tout seul l'année dernière car le Nord n'a pas répondu aux appels pour des travaux conjoints.

Pendant sept mois jusqu'à ce vendredi, l'armée a retrouvé 330 fragments osseux qui auraient appartenu à 143 soldats tués durant la guerre, selon le ministère.

Parmi les morceaux osseux, 67 lots proviendraient de Coréens et 64 autres de Chinois.

L'armée a récupéré également un total de 17.598 articles qui auraient appartenu à des soldats tués, y compris des insignes, gilets pare-balles américains et masques à gaz chinois, a fait savoir le ministère.

Cette année, la Corée du Sud a identifié six soldats tués durant la guerre à partir de restes retrouvés sur l'ancien champ de bataille en plus des trois qui ont été identifiés l'année dernière.

Le ministère a déclaré que la Corée du Sud reprendrait les recherches l'année prochaine pour ramener d'autres victimes toujours enterrées à l'intérieur de la DMZ à leur famille et poursuivrait ses efforts pour encourager le Nord à participer au projet.

Environ 140.000 soldats sud-coréens ont perdu leur vie et pas mois de 450.000 autres ont été blessés durant le conflit de trois ans. Le nombre de soldats sud-coréens tués dont les restes n'ont pas été encore retrouvées s'élève à près de 123.000.

(Yonhap)

(FIN)

Les vidéos les plus vues
Accueil Haut de page