Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Vidéos

Un quartier de Berlin demande l'installation permanente d'une statue en hommage aux «femmes de réconfort»

02.12.2020 à 14h27 replay time02:01

Regarder la prochaine

BERLIN, 01 déc. -- Le conseil de l'arrondissement de Mitte, à Berlin, a adopté une résolution sur l'installation permanente de la statue de jeune fille symbolisant les victimes de l'esclavage sexuel du Japon en temps de guerre dans un lieu public, ont fait savoir mercredi de hauts fonctionnaires et différents rapports.

La résolution, approuvée mardi (heure de Berlin) par un vote majoritaire au Parlement de l'arrondissement de Mitte de la capitale allemande, demande des mesures pour laisser la statue dans le quartier et la prolongation de la période d'installation de six autres semaines jusqu'à septembre de l'année prochaine.

La «statue de la paix», installée dans un parc public à Berlin, a provoqué un nouveau conflit entre la Corée et le Japon après que Tokyo a déposé une protestation contre Berlin concernant son installation et lui a demandé de l'enlever.

En octobre, l'arrondissement de Mitte a ordonné son retrait mais le groupe civique qui a érigé la statue a mené une action judiciaire pour suspendre l'ordre. Sur fond de campagnes de militants et de critiques croissantes, le conseil de l'arrondissement a adopté une résolution le mois dernier pour annuler sa décision.

La statue symbolise environ 200.000 femmes asiatiques, dont la plupart sont des Coréennes, qui ont été envoyées de force dans des bordels sur le front pour travailler comme esclaves sexuelles pour les troupes japonaises durant la Seconde Guerre mondiale. Les victimes de l'esclavage sexuel, appelées par euphémisme «femmes de réconfort», font partie des nombreuses questions épineuses issues de la colonisation de la péninsule coréenne par le japon de 1910 à 1945.

(Yonhap)

(FIN)

Les vidéos les plus vues
Accueil Haut de page