Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Vidéos

SEOUL, 03 déc. -- La cote de popularité du président Moon Jae-in est tombé à un niveau record de 37,4%, a révélé ce jeudi un sondage effectué par Realmeter, sur fond de conflit entre la ministre de la Justice et le procureur en chef ainsi que de la colère du public contre les politiques immobilières du gouvernement.

L'approbation de la population pour le Parti démocrate (PD) au pouvoir a également chuté à 28,9%, soit le plus mauvais résultat depuis le lancement de l'administration Moon en mai 2017, tandis que celle du principal parti d'opposition, le Parti du pouvoir du peuple (PPP), est passée à 31,2%, selon Realmeter.

Le sondeur a mené l'enquête auprès de 1.508 électeurs dans tout le pays de lundi à mercredi. La marge d'erreur est d'environ 2,5 points de pourcentage.

La cote du président progressiste a perdu 6,4 points de pourcentage par rapport à la semaine précédente. C'est la première fois que son taux d'approbation descend sous les 40%.

Il a particulièrement plongé parmi les électeurs progressistes et indécis, de 7,8 et 5,5 points de pourcentage, respectivement.

La proportion de ceux qui désapprouvent la politique de Moon a grimpé de 5,1 points de pourcentage pour atteindre 57,3%, soit le chiffre le plus élevé depuis son investiture.

Le parti au pouvoir a également vu sa popularité chuter de 5,2 points de pourcentage. En revanche, le PPP a gagné 3,3 points de pourcentage pour surpasser le PD pour la première fois en près de quatre mois, d'après le sondage régulier de Realmeter.

Au sein de sa base d'électeurs libéraux, le PD a perdu 9,9 points de pourcentage à 47,3%.

Les résultats de l'enquête arrivent au milieu d'un flot de reportages des médias locaux sur le conflit entre la ministre de la Justice Choo Mi-ae et le procureur général Yoon Seok-youl.

Beaucoup les considèrent comme un frein à la volonté du gouvernement Moon de réformer le Parquet souvent accusé d'avoir une autorité et un pouvoir excessifs.

Moon a gardé le silence en public sur le conflit Choo-Yoon qui s'est intensifié ces derniers jours.

La popularité de Yoon parmi les conservateurs a grimpé en flèche, tandis que les progressistes sont apparemment déçus par la réforme du Parquet plus lente que prévu ainsi que par les hausses continues des prix et des loyers des appartements à Séoul et dans les villes voisines.

(Yonhap)

(FIN)

Les vidéos les plus vues
Accueil Haut de page