Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Vidéos

SUWON, 17 déc. -- Un Sud-Coréen, emprisonné pendant 20 ans après avoir été injustement condamné pour le viol et le meurtre d'une jeune fille de 13 ans en 1988, a été acquitté ce jeudi lors d'un nouveau procès.

Le tribunal du district de Suwon, au sud de Séoul, a annulé la condamnation initiale de Yoon Seong-yeo, 53 ans, et l'a déclaré non coupable lors d'un nouveau procès de l'affaire datant de 1988, qui est liée à une affaire de meurtres en série notoire.

Le tribunal a présenté des excuses à Yoon au nom du pouvoir judiciaire, déclarant que la décision incorrecte prise par le passé est due à des erreurs commises par des organismes d'enquête.

Le cas de Yoon était vu comme le huitième d'une série de 10 meurtres survenus entre 1986 et 1991 à Hwaseong, une ville de la province du Gyeonggi située à environ 60 km au sud de Séoul.

L'affaire avait été jugée comme étant un crime d'imitation des autres meurtres commis à Hwaseong, qui sont restés non résolus jusqu'à récemment.

En 1989, un tribunal de district a condamné Yoon, qui avait alors 22 ans, à une peine de prison à vie, le déclarant coupable de l'affaire de viol-meurtre de 1988.

Il avait plaidé innocent, affirmant que la police l'avait forcé à avouer un crime qu'il n'avait pas commis. La cour d'appel et la Cour suprême avaient confirmé la décision de la juridiction inférieure, le mettant derrière les barreaux pendant 20 ans jusqu'à sa libération conditionnelle en 2009.

Yoon a demandé un nouveau procès en novembre de l'année dernière après que la police a révélé le mois précédent que Lee Chun-jae, un homme de 57 ans emprisonné pour un autre meurtre, avait avoué les dix meurtres commis à Hwaseong, y compris le huitième.

Le verdict d'acquittement a été rendu 31 ans après l'arrestation de Yoon.

«Une sentence erronée a été prononcée contre Yoon en raison d'enquêtes bâclées des autorités», a déclaré la cour.

«(Le tribunal), en tant que membre de l'autorité judiciaire, présente ses excuses à l'accusé qui a subi de graves dommages psychologiques et physiques en raison des années passées en prison», a-t-il ajouté.

La police a conclu en juillet que Lee était responsable des dix meurtres en série commis à Hwaseong. Elle a également confirmé 13 autres méfaits commis par Lee, dont quatre cas de viols et de meurtres de 1987 à 1991 dans le sud de la province du Gyeonggi et à Cheongju dans le nord de la province du Chungcheong, et neuf cas de viols et de vols.

La police a officiellement clos l'enquête, Lee ne pouvant être poursuivi pour aucun de ses crimes, les délais de prescription pour toutes les affaires ayant déjà expiré.

(Yonhap)

(FIN)

Les vidéos les plus vues
Accueil Haut de page