Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Vidéos

SEOUL, 25 jan. -- La Corée du Sud vise à avoir 70% de sa population inoculée d'ici le mois de septembre et à commencer la vaccination le mois prochain pour créer une immunité collective à l'horizon de novembre, a déclaré ce lundi l'Agence coréenne de contrôle et prévention des maladies (KDCA).

La KDCA a annoncé une série de tâches essentielles pour cette année, qui inclut la vaccination gratuite contre le nouveau coronavirus (Covid-19) à tous les Sud-Coréens pour former une immunité collective.

Le gouvernement s'est déjà assuré des vaccins contre le Covid-19 pour inoculer 56 millions de personnes sous le projet COVAX mis en place par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et des accords séparés avec quatre sociétés pharmaceutiques étrangères.

Le gouvernement est sur le point de signer un accord pour s'assurer des vaccins supplémentaires pour 20 millions de personnes du fabricant pharmaceutique américain Novavax Inc.

La quantité sera suffisante pour couvrir la population de 52 millions d'habitants, a déclaré la KDCA.

Les travailleurs du domaine de la santé, où le risque de contamination est élevé comme dans les hôpitaux, sanatoriums et établissements de soins pour seniors, seront les premières personnes à se faire vacciner durant le premier trimestre, a indiqué la KDCA.

Les autorités ont fait savoir que les personnes âgées de 65 ans ou plus et celles travaillant dans d'autres établissements médicaux seront inoculées au deuxième trimestre, a ajouté l'agence sanitaire.

Des vaccins seront fournis aux gens ayant une maladie chronique et aux adultes entre 19 et 64 ans au troisième trimestre, ont-elles indiqué.

La KDCA a également fait savoir que les autorités travaillent pour se préparer à respecter les différentes chaînes du froid alors que chaque vaccin doit être stocké à une température différente selon le fabricant.

Les vaccins d'AstraZeneca Plc. et ceux fournis dans le cadre du projet COVAX seront d'abord expédiés vers février, avant ceux de Janssen de Johnson & Johnson et de Moderna au deuxième trimestre et de Pfizer Inc. au troisième trimestre, selon les autorités.

Le programme de vaccination sera mené dans 250 différents endroits, en plus des quelque 10.000 établissements médicaux à travers le pays, a dit l'agence.

La KDCA a également indiqué qu'elle poursuivrait les mesures antivirus et augmenterait le nombre de tests de coronavirus de réaction en chaîne par polymérase (PCR) jusqu'à 240.000 par jour.

Le nombre de personnes menant des enquêtes épidémiologiques sera également augmenté de 325 à l'heure actuelle à 385, selon la KDCA.

Le ministère de la Sécurité des denrées alimentaires et des médicaments a aussi indiqué que les vaccins et les traitements contre le Covid-19 actuellement en examen seront approuvés sous conditions pour usage le mois prochain.

Les traitements expérimentaux en phase d'essai clinique sont parfois autorisés pour un usage en urgence par le ministère quand les maladies menacent la vie et qu'il n'y a aucune autre option de traitement.

Le ministère a dit qu'il faut normalement deux ou trois mois pour tester le vaccin, mais le processus sera raccourci à 20 jours cette fois-ci.

Selon le ministère, l'examen pour approbation a déjà commencé pour les vaccins de Pfizer.

Plus tôt, le gouvernement a signé un contrat d'approvisionnement en vaccins contre le Covid-19 avec Pfizer pour 10 millions de personnes.

(Yonhap)

(FIN)

Les vidéos les plus vues
Accueil Haut de page