Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Vidéos

SEOUL, 25 jan. -- La Corée du Sud a confirmé ce lundi neuf autres cas de variants particulièrement contagieux du nouveau coronavirus (Covid-19), portant le total à 27, alors que les autorités sanitaires restent vigilantes face à la possibilité que de nouveaux variants hautement transmissibles puissent déclencher une flambée épidémique ici.

L'Agence coréenne de contrôle et prévention des maladies (KDCA) a annoncé que les neuf personnes avaient été confirmées comme infectées par des variants du virus au cours de la semaine dernière. Parmi elles, quatre sont arrivées en Corée du Sud de Grande-Bretagne, trois d'Afrique du Sud et deux du Brésil.

Les autorités sanitaires ont suivi les personnes qui sont entrées en contact avec les patients, mais il n'y a plus eu de cas confirmés de variants, a fait savoir la KDCA.

L'émergence récente de plusieurs mutations du Covid-19 a compliqué la lutte mondiale contre la pandémie car elles sont plus transmissibles que le virus original.

Kwon Joon-wook, directeur adjoint du QG central des catastrophes et contre-mesures de sécurité, a déclaré que la nation pourrait être ramenée dans un «cauchemar» similaire à celui de décembre dernier à cause des variants.

«Les virus mutants sont plus contagieux que les virus existants», a averti Kwon lors d'un point de presse samedi dernier.

Alors que le taux de reproduction du coronavirus s'élève à environ 0,82 dans le pays, il bondirait à 1,2 si le virus mutant en provenance de Grande-Bretagne se propage, a prévu Kwon. Le taux indique le nombre de personnes qu'un patient est susceptible d'infecter.

La Corée du Sud a prolongé son interdiction sur les vols au départ de Grande-Bretagne mise en place le 23 décembre pour empêcher la propagation dans le pays du nouveau variant qui a été identifié pour la première fois en Grande-Bretagne.

La KDCA effectue d'autres tests basés sur le séquençage sur les arrivées de Grande-Bretagne et d'Afrique du Sud.

De même, tous les arrivées internationales doivent présenter un document montrant un résultat négatif de test PCR effectué dans les 72 heures avant leur départ.

(Yonhap)

(FIN)

Les vidéos les plus vues
Accueil Haut de page