Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Vidéos

Incarcéré, l'héritier de Samsung présente des excuses aux employés et leur demande de poursuivre le travail

26.01.2021 à 15h04 replay time00:45

Regarder la prochaine

SEOUL, 26 jan. -- L'héritier du groupe Samsung, Lee Jae-yong, a présenté des excuses aux employés suite à son emprisonnement et leur a demandé de poursuivre le travail malgré son absence, ont déclaré ce mardi des responsables.

Lee a été condamné à deux ans et demi de prison par la Haute Cour de Séoul le 18 janvier dernier lors d'un nouveau procès pour l'affaire de corruption impliquant l'ancienne présidente Park Geun-hye. Il a été placé de nouveaux derrière les barreaux, moins de trois ans après qu'il a été libéré.

Dans un message publié sur l'intranet de Samsung, Lee a dit qu'il était désolé d'avoir fait défaut et d'avoir encore déçu les travailleurs de la société. «Je ferai une autodiscipline et une réflexion sur moi humblement.»

Il s'agissait du deuxième message depuis la prison suite au premier jeudi dernier dans lequel il a promis son soutien continu pour le comité de conformité du groupe.

Dans son rare message aux employés, Lee a également demandé aux travailleurs de rester unis et d'avancer vers l'objectif de bâtir un «nouveau Samsung».

«Samsung doit aller de l'avant quelle que soit ma situation», a-t-il ajouté. «Nous devons tenir les promesses faites au peuple.»

Comme il a déjà passé 353 jours en détention, il sera libéré en juillet 2022, sauf s'il est gracié ou voit sa peine commuée.

Lee et le Parquet ont déclaré hier qu'ils ne feraient pas appel de la décision du tribunal condamnant le premier à deux ans et demi d'emprisonnement.

Par ailleurs, le comité de conformité de Samsung a tenu une réunion aujourd'hui avec des représentants de sept filiales clés du groupe pour discuter de mesures en la matière.

(Yonhap)

(FIN)

Les vidéos les plus vues
Accueil Haut de page