Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Vidéos

SEOUL, 09 fév. -- Le Premier ministre Chung Sye-kyun a déclaré ce mardi que la Corée du Sud devrait recevoir les vaccins contre le nouveau coronavirus de la société pharmaceutique américaine Pfizer entre fin février et début mars.

«Les inoculations initiales avec les vaccins d'AstraZeneca produits en Corée du Sud commenceront fin février. Nous nous attendons à ce que les vaccins de Pfizer fournis par le biais de COVAX Facility arrivent entre fin février et début mars», a déclaré Chung durant une réunion du groupe de travail interagences pour examiner le programme de vaccination contre le Covid-19, tenue au complexe gouvernemental à Sejong, à 120 kilomètres au sud de Séoul.

La semaine dernière, le ministère de la Sécurité des denrées alimentaires et des médicaments a approuvé l'importation de 117.000 doses du vaccin de Pfizer que le pays prévoit d'introduire ce mois-ci par le biais du dispositif COVAX, le programme mondial de fourniture de vaccins de l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Chung a indiqué que le gouvernement envisage de commencer les vaccinations contre le Covid-19 plus tard ce mois-ci, les travailleurs médicaux de première ligne recevant les premiers vaccins d'AstraZeneca fabriqués en Corée du Sud par SK Bioscience Co.

La date de livraison des vaccins de Pfizer semble avoir été un peu reportée, Chung ayant dit plus tôt que les vaccins de Pfizer arriveraient à la mi-février.

Chung a également demandé à l'Agence coréenne de contrôle et prévention des maladies (KDCA) et au ministère de la Sécurité des denrées alimentaires et des médicaments d'annoncer les résultats de leurs délibérations concernant l'efficacité des vaccins sur les personnes âgées et contre les variants, et l'approbation de l'utilisation d'urgence des vaccins d'AstraZeneca, de manière rapide et transparente.

Le ministère a indiqué la semaine dernière qu'un panel d'experts a mis en garde contre la vaccination des personnes âgées de 65 ans ou plus, évoquant des données insuffisantes.

Le panel a conseillé au ministère d'approuver le régime à deux doses complètes d'AstraZeneca à la condition que l'entreprise pharmaceutique soumette des données supplémentaires sur les essais cliniques chez des personnes de plus de 18 ans.

Le ministère a déclaré qu'il déciderait d'approuver ou non l'utilisation des vaccins d'AstraZeneca lors d'une réunion finale mercredi.

(Yonhap)

(FIN)

Les vidéos les plus vues
Accueil Haut de page