Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Vidéos

SEOUL, 16 fév. -- La Corée du Sud s'est assurée des vaccins additionnels contre le nouveau coronavirus (Covid-19) pour 23 millions de personnes grâce à des contrats avec les fabricants de médicaments américains Novavax et Pfizer, a annoncé ce mardi le Premier ministre Chung Sye-kyun.

A travers ces contrats, Novavax fournira des vaccins pour 20 millions de personnes qui devraient être prêts pour l'inoculation au deuxième trimestre, et Pfizer expédiera des vaccins pour 3 millions durant le deuxième trimestre aussi, a fait savoir Chung durant une réunion interinstitutionnelle sur la réponse du pays face au coronavirus au complexe gouvernemental à Sejong, à 120 km au sud de Séoul.

Par conséquent, le gouvernement s'est assuré des vaccins pour inoculer un total de 79 millions de personnes grâce au projet mondial COVAX de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et à des contrats séparés avec des entreprises de médicaments étrangères.

Pfizer a accepté également d'avancer à fin mars l'expédition de vaccins pour pas moins de 500.000 personnes qui devaient être envoyés initialement au troisième trimestre selon un autre contrat pour 10 millions de doses.

«Nous discutons actuellement de l'accélération de l'expédition d'une partie des vaccins de Pfizer pour 10 millions de personnes et de la réception de vaccins supplémentaires durant le premier semestre en raison des incertitudes croissantes liées à l'approvisionnement en vaccins au premier semestre de l'année», a indiqué Chung.

Il a déclaré également que le contrat du gouvernement avec Novavax était notamment significatif, car les vaccins de l'entreprise seront fabriqués en Corée du Sud par le fabricant de médicaments local SK Bioscience à travers un accord de licence avec l'entreprise pharmaceutique américaine.

«(Le contrat) jouera un grand rôle dans l'accélération du développement d'un vaccin local à travers des transferts de technologies», a-t-il dit.

En ce qui concerne la situation liée au virus, Chung a souligné l'importance d'atteindre une stabilisation claire dans les deux prochaines semaines avec le renforcement de la distanciation sociale dans le quotidien afin de permettre au gouvernement d'introduire un régime modifié de distanciation sociale à partir de mars.

«Le plus grand risque pour l'instant, c'est le relâchement de la vigilance du public. Ce facteur déterminera si la situation se stabilisera ou s'aggravera», a averti Chung.

Le président Moon Jae-in a déclaré hier que son gouvernement introduirait de nouvelles règles de distanciation sociale le mois prochain dans un contexte où la Corée du Sud se prépare à la vaccination contre le Covid-19. Moon a indiqué que le nouveau régime minimiserait les mesures obligatoires et encouragerait celles à caractère volontaire.

(Yonhap)

(FIN)

Les vidéos les plus vues
Accueil Haut de page