Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Vidéos

Un haut conseiller présidentiel laisse à Moon le soin de décider après son offre de démission

22.02.2021 à 16h30 replay time01:48

Regarder la prochaine

SEOUL, 22 fév. -- Le conseiller aux affaires civiles du président, Shin Hyun-soo, devrait garder son poste pour le moment au moins malgré son offre de démission qui a attiré l'attention publique, a déclaré ce lundi Cheong Wa Dae.

Après son retour d'un congé de quatre jours, Shin a «confié» au président la tâche de prendre une décision après qu'il a proposé de démissionner, a dit Chung Man-ho, haut conseiller présidentiel chargé des relations publiques, à des journalistes.

Shin a dit qu'il ferait de son mieux au travail, a ajouté Chung. Ce dernier n'a pas clarifié si Shin a retiré officiellement ou pas sa démission.

Néanmoins, sa position a mis fin à un trouble sur son offre abrupte de partir, a dit plus tard un officiel de Cheong Wa Dae, indiquant que le président ne devrait pas le remplacer bientôt.

Cela a éliminé un problème potentiel de la présidence de Moon qui est entré dans la dernière phase. Shin est son homme clé de facto concernant le ministère de la Justice et le Parquet sur fond de conflits politiques persistants liés à la réforme du Parquet.

La semaine dernière, Cheong Wa Dae a confirmé que Shin avait proposé à plusieurs reprises sa démission suite à de récentes nominations de hauts procureurs qui ont été dirigées par le nouveau ministre de la Justice Park Beom-kye et autorisées par Moon. Le président a rejeté sa démission, puis Shin a pris un congé de quatre jours.

Shin pense que ses opinions et propositions sur la restructuration ont été négligées. Lee Sung-yoon, chef du Parquet central du district de Séoul, a conservé son poste, et Shim Jae-cheol, largement considéré comme un proche de l'ancienne ministre de la Justice Choo Mi-ae, a été promu chef du Parquet du district Sud de Séoul.

Shin aurait recommandé également que certains procureurs relégués de haut niveau et considérés comme des confidents du procureur général, Yoon Seok-youl, soient rétablis, mais sa proposition a été rejetée.

Yoon, connu pour être loin du bloc au pouvoir, a émergé comme une personnalité représentative pour les conservateurs critiques vis-à-vis de l'administration Moon.

Des rapports de médias sur les conflits entre Yoon et le ministère de la Justice, qui ont atteint un pic lorsque Choo était en fonction, ont pesé apparemment sur Cheong Wa Dae sur le plan politique.

La nomination par Moon de Shin, ancien procureur et officiel du Service national du renseignement (NIS) il y a moins de deux mois, a été largement vue comme une tentative de «comprendre» le Parquet et de s'efforcer de surmonter la crise du Covid-19, ainsi que d'améliorer la vie du peuple dont l'attention ne sera plus distraite par la querelle autour de la réforme du Parquet. Le slogan politique clé de Moon pour cette année est le «rétablissement inclusif».

En tant que premier conseiller aux affaires civiles du président avec une carrière au Parquet sous l'administration Moon, Shin est en charge de jouer un rôle de pont ou de médiateur entre Yoon, Cheong Wa Dae et le ministère de la Justice.

Il a travaillé avec Moon à Cheong Wa Dae sous l'administration de l'ancien président Roh Moo-hyun dans les années 2000. Il est devenu ensuite conseiller juridique de Moon durant sa campagne présidentielle.

(Yonhap)

(FIN)

Les vidéos les plus vues
Accueil Haut de page