Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Vidéos

Les contrevenants aux règles antivirus ne recevront pas d'aide financière

24.02.2021 à 07h48 replay time00:37

Regarder la prochaine

SEOUL, 23 fév. -- Les personnes qui ne respectent pas les mesures de distanciation sociale ne pourront pas bénéficier de la nouvelle série de fonds de secours, a prévenu ce mardi le Premier ministre Chung Sye-kyun.

Chung a déclaré que le gouvernement a renforcé les mesures contre les violations des règles antivirus selon le concept «one strike, you're out».

«Dans des endroits, il y a plusieurs cas de négligence des engagements sociaux», a-t-il dit durant une réunion du cabinet tenue au complexe gouvernemental à Sejong.

Il a cité l'exemple de discothèques à Séoul qui ont ignoré les règles antivirus telles que le port du masque, le système d'enregistrement et la limite du nombre de visiteurs durant des inspections récentes de la police et d'officiels de la ville de Séoul.

Les commerces enfreignant les mesures de distanciation sociale feront face au système «one strike, you're out» sans exception et seront exclus de la liste des bénéficiaires de la quatrième série de fonds de secours qui sera bientôt offerte, a ajouté Chung.

Le gouvernement et le parti au pouvoir, le Parti démocrate (PD), sont convenus d'affecter le premier budget supplémentaire de cette année afin d'aider les personnes vulnérables, en particulier les travailleurs indépendants et les propriétaires de petits magasins durement frappés par la pandémie. Les versements devraient commencer en mars au plus tôt.

Par ailleurs, Chung a exprimé des attentes sur la vaccination contre le Covid-19 qui débutera plus tard cette semaine, en parlant de lueur d'espoir à la fin d'un tunnel sombre.

Il a indiqué qu'il y a de fortes chances que les personnes âgées reçoivent le vaccin de Pfizer dont un grand nombre de doses sera expédié entre début avril et fin mai.

Les autorités sanitaires de la Corée du Sud projettent d'administrer le vaccin d'AstraZeneca après des examens supplémentaires sur son efficacité pour cette tranche d'âge, a-t-il indiqué durant une interview télévisée plus tard ce mardi.

Le programme de vaccination de la nation devrait débuter ce vendredi avec le vaccin du géant pharmaceutique suédo-britannique AstraZeneca pour les employés et patients âgés de moins de 65 ans dans les maisons de soins et autres établissements où le risque de contamination est élevé.

A partir du lendemain, le premier lot de vaccins Pfizer sera fourni à plusieurs dizaines de milliers de membres du personnel médical, en vertu du calendrier établi par l'Agence coréenne de contrôle et prévention des maladies (KDCA).

Le Premier ministre a fait savoir qu'il pourrait être la première personne à se voir administrer un vaccin en tant que personnalité gouvernementale «responsable» si le public hésite à se faire vacciner.

«Pour l'instant, cependant, je ne pense pas que cela soit nécessaire. Il semble que je devrai attendre mon tour», a déclaré Chung.

(Yonhap)

(FIN)

Les vidéos les plus vues
Accueil Haut de page