Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Vidéos

Un an après le début de la pandémie, la nouvelle année scolaire commence sur fond d'espoirs et d'inquiétudes

02.03.2021 à 11h43 replay time02:23

Regarder la prochaine

SEOUL, 02 mars -- Les écoles sud-coréennes ont ouvert ce mardi pour la rentrée scolaire dans un mélange d'anxiété et d'espoir, alors que le pays se bat toujours contre la troisième vague de la pandémie de nouveau coronavirus (Covid-19), mais les vaccinations tant attendues ont finalement commencé.

Le ministère de l'Education a annoncé qu'il élargirait les cours en personne cette année, en donnant aux écoles davantage de marge de manœuvre et en révisant les protocoles de santé du gouvernement sur le Covid-19 dans les écoles.

Dans une politique dévoilée fin janvier sur le fonctionnement des écoles pour la première moitié de l'année, le ministère a exempté les garderies, les écoles maternelles et les classes pour les élèves de première et de deuxième année des écoles élémentaires des règles de fréquentation. Elle a été conçue pour offrir davantage d'enseignement en personne aux jeunes enfants qui ont le plus besoin de s'adapter à la vie scolaire.

Les exemptions s'appliquent jusqu'au niveau 2, le seuil intermédiaire du système de restrictions à cinq niveaux du pays.

La grande région de Séoul est actuellement sous le niveau 2, et le reste du territoire sous le niveau 1,5.

Selon les règles du niveau 2, le plafond de fréquentation scolaire est fixé à un tiers pour les écoles élémentaires et collèges, mais il peut être assoupli aux deux tiers en fonction de la situation de la pandémie. Dans les lycées, il est fixé aux deux tiers.

Avec les exemptions, les enfants d'âge préscolaire, les élèves de première et deuxième année du primaire iront à l'école tous les jours. Comme l'année dernière, les lycéens sont également exemptés des exigences de plafonnement de la fréquentation.

Le reste des élèves connaîtra un mélange d'apprentissage à distance et en personne, similaire aux horaires de l'année dernière.

Le changement de politique a eu lieu conformément aux découvertes scientifiques selon lesquelles les jeunes enfants sont moins susceptibles de tomber gravement malades avec le coronavirus ainsi qu'aux préoccupations concernant les divers effets secondaires de l'apprentissage virtuel à long terme et l'écart d'apprentissage croissant, a déclaré le ministère.

Le ministère a également assoupli la définition des petites écoles, de celles de 300 élèves ou moins à celles de 400 élèves ou moins. Les petites écoles et les écoles pour enfants ayant des besoins spéciaux sont autorisées à décider elles-mêmes de la fréquentation scolaire jusqu'au niveau 2,5.

L'année dernière, la rentrée scolaire a été repoussée deux fois au mois de mai alors que le pays peinait à contenir la première vague de la pandémie.

Cependant, avec une meilleure préparation et le début de la campagne de vaccination, le pays place de grands espoirs dans la reprise d'un certain sens de la normalité au cours de la deuxième année de la pandémie sans précédent.

Vendredi, le gouvernement a commencé à vacciner des patients âgés de moins de 65 ans dans des maisons de retraite et des travailleurs.

Jeong Eun-kyeong, la directrice de l'Agence coréenne de contrôle et prévention des maladies (KDCA), a déclaré lundi lors d'un briefing quotidien que l'agence discutait avec le ministère de l'opportunité d'avancer les calendriers de vaccination des infirmières et des enseignants des écoles spéciales.

A ce propos, elle a ajouté que «cela dépendra des conditions d'approvisionnement des vaccins».

Selon le plan de vaccination du pays, les enseignants ainsi que les membres du personnel des établissements et instituts liés à l'éducation seront vaccinés au cours du troisième trimestre.

(Yonhap)

(FIN)

Les vidéos les plus vues
Accueil Haut de page