Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Vidéos

SEOUL, 11 avr. -- Le Premier ministre Chung Sye-kyun est parti dimanche en Iran afin d'y mener des discussions bilatérales alors que Téhéran appelle à débloquer ses fonds gelés en Corée du Sud en vertu des sanctions américaines.

Au cours de sa visite de trois jours qui s'achèvera mardi, Chung devrait discuter des moyens d'améliorer les relations entre Séoul et Téhéran, entre autres. Il s'agit du premier voyage de ce type effectué par un Premier ministre sud-coréen en 44 ans.

La visite a lieu deux jours après la libération par le gouvernement iranien d'un pétrolier coréen et de son capitaine, qui étaient détenus pour pollution pétrolière présumée.

Il s'agirait en réalité d'une mesure de représailles de Téhéran contre la saisie par la Corée du Sud de quelque 7 milliards de dollars de fonds iraniens début janvier, dans le cadre des sanctions nucléaires américaines contre l'Iran.

Chung s'entretiendra avec le premier vice-président iranien, Eshaq Jahangiri. Il doit également rencontrer Mohammad Bagher Ghalibaf, le président du Parlement iranien, et Ali Larijani, le conseiller du guide suprême iranien, l'ayatollah Ali Khamenei.

Une rencontre avec le président iranien Hassan Rouhani est également prévue, selon le bureau de Chung.

En outre, le Premier ministre rencontrera des responsables d'entreprises sud-coréennes présentes en Iran, notamment Samsung Electronics, LG Electronics Inc. et SK Networks Co.

(Yonhap)

(FIN)

Les vidéos les plus vues
Accueil Haut de page