Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Vidéos

SEOUL, 12 avr. -- Le maire nouvellement élu de Séoul, Oh Se-hoon, a déclaré ce lundi que la ville élaborerait ses propres directives de restrictions face au nouveau coronavirus (Covid-19) afin de minimiser les impacts négatifs sur les petits commerces au milieu de la crise sanitaire prolongée.

«De nombreux commerces de quartier, qui sont l'épine dorsale de l'économie de Séoul, se sont effondrés. [...] La solution fondamentale est de leur permettre de gérer leurs affaires», a affirmé Oh lors d'un briefing en ligne sur le coronavirus à la municipalité.

La ville travaillera à «changer le paradigme des restrictions virales "mutuellement avantageuses", loin de celles qui obligent les petits commerces à faire tous les sacrifices», a-t-il mis en avant.

Cette décision vient en réponse aux plaintes croissantes des petits commerces, tels que les restaurants, les salles de sport, les bars et les cafés, qui ont été ébranlés par les restrictions commerciales strictes imposées par le gouvernement central.

Les propriétaires de commerce affirment avoir été touchés de manière disproportionnée par ce qu'ils ont appelé les mesures gouvernementales incohérentes, déroutantes et injustes.

La semaine dernière, le maire affilié à la principale formation d'opposition, le Parti du pouvoir du peuple (PPP), a ordonné aux responsables de la ville de revoir les interdictions générales d'ouvrir après 21h ou 22h pour mieux répondre aux besoins de chaque secteur.

La capitale, qui abrite près de 10 millions des 52 millions d'habitants du pays, travaille également sur ses propres règles de distanciation sociale, dans le but de terminer le projet d'ici ce week-end et de consulter le gouvernement central la semaine prochaine, a-t-il annoncé.

Dans des efforts apparents destinés à dissiper les inquiétudes concernant une éventuelle incohérence et confusion des politiques, Oh a assuré que la ville resterait en étroite consultation avec le gouvernement central, même pour la gestion d'un programme pilote.

L'objectif est que la ville «remplace à terme le système de restrictions actuel par un système facilement applicable, efficace et plus ciblé sur les commerces individuels», a-t-il expliqué.

Il a toutefois averti que les propriétaires devraient assumer une responsabilité plus importante et s'exposeraient à des sanctions plus lourdes s'ils ne se conforment pas au nouveau système lorsqu'il sera appliqué.

Dans le cadre d'un pilier important du plan, le maire a appelé le gouvernement central à approuver les kits d'auto-dépistage rapide.

«Nous examinerons activement la gestion d'un programme pilote dans les karaokés pour voir si les kits sont efficaces afin d'empêcher la propagation du Covid-19», a-t-il ajouté.

(Yonhap)

(FIN)

Les vidéos les plus vues
Accueil Haut de page