Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Vidéos

WASHINGTON, 13 avr. -- La Corée du Sud continue d'afficher le taux de natalité le plus bas du monde cette année dans un contexte de croissance rapide de sa population âgée, a révélé ce mardi un rapport des Nations unies.

Le taux de fécondité total par femme du pays s'élevait à 1,1 en 2021, inchangé par rapport à l'année précédente, selon le rapport du Fonds des Nations unies pour la population (FNUAP).

Le taux de fécondité total fait référence au nombre moyen de bébés qu'une femme est susceptible d'avoir tout au long de sa vie.

Le taux de la Corée du Sud est le plus bas parmi les 198 pays étudiés et est bien inférieur à la moyenne mondiale de 2,4, selon le FNUAP.

«Alors que le pays continue d'enregistrer un faible taux de fécondité et un vieillissement rapide de la population, la proportion de sa population âgée de 0 à 14 ans est passée à 12,3%, ce qui est le même que celui du Japon et environ la moitié de la moyenne mondiale de 25,3%», a déclaré le FNUAP dans un communiqué de presse.

Aucun pays n'a une plus petite proportion de la population jeune que la Corée du Sud et le Japon, a-t-il ajouté.

La proportion de personnes de plus de 65 ans s'élevait à 16,6% de la population totale de la Corée du Sud, contre 15,8% un an plus tôt, d'après le compte rendu annuel.

A l'échelle mondiale, les personnes de 65 ans et plus ne représentaient que 9,5% de la population totale, soit quelque 7,87 milliards.

Le Japon comptait la plus grande proportion de personnes âgées au monde avec 28,7%, soit une légère hausse par rapport aux 28,4% enregistrés en 2020, suivi de l'Italie et du Portugal avec 23,6% et 23,1%, respectivement.

A la naissance, les Sud-Coréens avaient une espérance de vie de 83 ans, la 11e plus élevée au monde. Alors que les hommes sud-coréens avaient une espérance de vie de 80 ans à la naissance, les femmes sud-coréennes pouvaient espérer vivre 86 ans.

Leurs pairs nord-coréens, en revanche, avaient une espérance de vie à la naissance de 69 ans pour les hommes et de 76 ans pour les femmes, a fait savoir le FNUAP.

Le taux de mortalité maternelle, ou le nombre de décès maternels pour 100.000, est passé à 11 en Corée du Sud, contre 89 en Corée du Nord.

La population totale de la Corée du Sud s'élève actuellement à 51,3 millions, tandis que celle de la Corée du Nord est de 25,9 millions.

(Yonhap)

(FIN)

Les vidéos les plus vues
Accueil Haut de page