Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Vidéos

SEOUL, 15 avr.-- La Corée du Nord a célébré l'anniversaire du fondateur défunt Kim Il-sung avec des représentations et d'autres événements, selon la Radio centrale nord-coréenne (KCBS) ce jeudi, mais aucun signe de provocation n'a été détecté.

Aujourd'hui est le 109e anniversaire de la naissance de Kim Il-sung, le grand-père défunt du dirigeant actuel Kim Jong-un. L'anniversaire, baptisé «Jour du Soleil», est le plus grand jour férié au Nord et est célébré parfois avec des défilés militaires et des actes provocateurs.

Les événements de cette année semblent être plus importantes que celles de l'année dernière, quand le Nord a annulé presque toutes les célébrations alors qu'il luttait contre la pandémie de nouveau coronavirus (Covid-19). Ils seraient d'une ampleur similaire à ceux des années précédentes.

Le Nord prévoit d'ouvrir une salle de bal pour des jeunes et de fêter l'anniversaire avec des pétards, a déclaré la KCBS.

Le régime communiste a également tenu une exposition de photos et un concert à Pyongyang, et a accroché des affiches à travers la ville faisant l'éloge du fondateur défunt comme un leader «éternel».

Le quotidien officiel Rodong Sinmun a publié plusieurs articles magnifiant les accomplissements de l'ancien dirigeant défunt.

La presse nord-coréenne n'a pas encore rapporté si Kim Jong-un s'est rendu au Palais du Soleil de Kumsusan où se trouvent les corps embaumés de son grand-père et de son père. Des observateurs ont déclaré qu'il pourrait y aller ce jeudi.

Kim s'est rendu au palais à l'occasion de l'anniversaire de son grand-père tous les ans depuis qu'il a pris le pouvoir en 2012 à l'exception de l'année dernière, apparemment en raison des craintes sur la propagation du nouveau coronavirus (Covid-19).

Aucun signe de provocation militaire n'a été détecté jusqu'à présent, dans un contexte d'inquiétudes selon lesquelles le Nord pourrait tester l'administration américaine de Joe Biden.

«Notre armée surveille étroitement les mouvements concernés en étroite coordination avec les autorités de renseignement de la Corée du Sud et des Etats-Unis et maintient une posture de préparation ferme», a fait savoir le porte-parole du Comité des chefs d'état-major interarmées (JCS), le colonel Kim Jun-rak, lors d'un point de presse régulier. «Il n'y a pas d'activités à détailler davantage à l'heure actuelle.»

(Yonhap)

(FIN)

Les vidéos les plus vues
Accueil Haut de page