Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Vidéos

SEOUL, 11 mai -- Les conducteurs sans permis de trotinettes électriques et d'autres engins de mobilité personnelle devront s'acquitter d'une amende de 100.000 wons (89 dollars) à partir de jeudi, a déclaré la police.

En vertu de la loi amendée sur la circulation routière, qui entrera en vigueur jeudi, les conducteurs devront avoir au moins un permis de moto, pour lequel l'âge minimum est de 16 ans, pour conduire ces engins.

Actuellement, toutes les personnes âgées de 13 ans et plus peuvent conduire une trotinette électrique sans permis.

La loi prévoit également une amende de 20.000 wons en cas de conduite sans casque ou autre équipement de protection, et de 40.000 wons en cas de conduite avec une ou plusieurs autres personnes.

Si des enfants de moins de 13 ans sont surpris en train d'utiliser ces engins, leurs tuteurs se verront infliger une amende de 100.000 wons.

Les nouvelles règles s'appliquent aux dispositifs de mobilité personnelle, qu'ils soient possédés ou loués.

La police a déclaré qu'elle allait sensibiliser les gens à la nouvelle loi au cours du mois prochain avant de commencer à imposer des amendes.

Pendant cette période, elle organisera également une campagne avec les agences gouvernementales près des stations de métro, des universités, des parcs et d'autres zones où les trotinettes électriques sont fréquemment utilisées.

L'utilisation des dispositifs de mobilité personnelle a fortement augmenté ces dernières années, passant de 98.000 unités en 2017 à 196.000 unités en 2019, selon la police.

Le nombre d'accidents impliquant ces appareils a également augmenté, passant de 225 en 2018, dont quatre décès, à 897 l'année dernière, dont 10 décès.

(Yonhap)

(FIN)

Les vidéos les plus vues
Accueil Haut de page