Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Vidéos

SEJONG, 12 mai -- L'agence de notation Moody's Investors Service a maintenu ce mercredi sa note à «Aa2» pour la Corée du Sud avec une perspective stable.

La note de Moody's pour la quatrième économie d'Asie est de Aa2, le troisième niveau le plus élevé, depuis 2015, après avoir été de Aa3.

«La note souveraine Aa2 avec une perspective stable reflète des fondamentaux très solides qui ont soutenu la reprise résiliente du choc de la pandémie», a indiqué l'agence de notation dans un communiqué.

Moody's a révisé à la hausse ses perspectives de croissance 2021 pour la Corée du Sud à 3,5% par rapport à 3,1% en février, en citant «la forte demande pour les exportations et la stratégie budgétaire accommodante».

Les perspectives de Moody's sont plus élevées que l'estimation de croissance de 3% de la Banque de Corée (BOK) et la prévision de 3,3% de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).

Le Fonds monétaire international (FMI) et une autre agence de notation, Standard & Poor's Global Ratings (S&P), ont fixé l'estimation de croissance 2021 à 3,6%.

Le président Moon Jae-in a déclaré lundi que le gouvernement ferait des efforts pour réaliser une croissance économique d'au moins 4% cette année. Le ministère de l'Economie et des Finances a déclaré un taux de croissance d'environ 3,5% ou un peu plus élevé.

L'économie sud-coréenne est sur la voie de la reprise grâce aux exportations robustes de puces mémoire et de véhicules. L'année dernière, l'économie du pays s'est contractée de 1% sur fond de pandémie de nouveau coronavirus (Covid-19).

Moody's a prévenu que la hausse de la dette du gouvernement, le vieillissement rapide de sa population et les tensions avec la Corée du Nord seraient des défis majeurs pour la Corée du Sud.

La dette nationale de la Corée du Sud a progressé d'un plus gros montant jamais enregistré de 846.900 milliards de wons l'année dernière.

Par conséquent, le ratio de la dette publique par rapport au produit intérieur brut (PIB) s'est élevé à 44% l'année dernière, en hausse par rapport aux 37,7% de l'année précédente, selon le ministère des Finances. Le ratio pourrait atteindre 48,2% cette année.

(Yonhap)

(FIN)

Les vidéos les plus vues
Accueil Haut de page